Valenciennes : Bertrand et Pécresse s'affichent ensemble chez Alstom et Bombardier, fabricants des futurs RER parisiens

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le contrat s'élève à 3,75 milliards d'euros.

Par Quentin Vasseur avec AFP

Les présidents des régions Ile-de-France Valérie Pécresse (LR) et Hauts-de-France Xavier Bertrand (ex-LR) se sont affichés ensemble mardi pour soutenir l'industrie française, lors d'une visite des sites d'Alstom à Petite-Forêt et Bombardier à Crespin, dans le Valenciennois, où les deux adversaires de la ligne jugée droitière de Laurent Wauquiez ont défendu leur "complémentarité".

 

"On a besoin d'une industrie française"

"Je veux que les trains soient faits en France. Avec Xavier, on est exactement sur la même ligne", a souligné la cheffe de file du mouvement Libres!, associé aux Républicains (LR), devant des salariés de l'industriel canadien Bombardier. "On a besoin d'une industrie française, on a besoin d'une industrie française du ferroviaire."
 

"À tous ceux qui parlent de la concurrence asiatique (...) : leurs marchés sont fermés pour nous (...) alors nos marchés son fermés pour eux", avait également mis en garde M. Bertrand (ex-LR) un peu plus tôt chez Alstom.

Les deux élus régionaux ont visité ensemble les deux sites industriels qui produisent actuellement les trains RER NG et Regio2N pour le réseau francilien, un "contrat du siècle" passé il y a deux ans.
 

"Avec Xavier Bertrand, on représente la même sensibilité politique, gaulliste sociale, qui croit à l'industrie, qui croit aussi à la puissance de la commande publique pour créer de l'emploi, qui pense aux hommes et qui met les hommes au coeur de la politique", a-t-elle déclaré.

"Oui, on est complémentaires, oui, on s'entend bien", a-t-elle ajouté, rappelant que M. Bertrand était présent à ses voeux début février.

 

C'est quoi, ce "contrat du siècle" ?

 
Valenciennes : c'est quoi, ce "contrat du siècle" pour Alstom et Bombardier ?

Le prochain RER francilien va être construit dans le Nord, et plus précisément dans le Valenciennois. Alstom Petite-Forêt et Bombardier Crespin ont respectivement décroché 70% et 30% du contrat sur le RER nouvelle génération, destiné à être mis en service en 2021.
 

Montant du contrat ? 3,75 milliards d'euros. La commande porte sur la construction de 255 rames, à raison de 70 rames par an.  De quoi occuper pour un moment les 3200 salariés des deux sites. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus