• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Wambercourt : Gauthier Poiret, 12 ans, meilleur photographe animalier au monde ?

Gauthier Poiret, photographe animalier / © G. Poiret via FACEBOOK
Gauthier Poiret, photographe animalier / © G. Poiret via FACEBOOK

Gauthier Poiret, 12 ans, vit à Wambercourt, dans le Pas-de-Calais. Il est photographe animalier depuis l’âge de 6 ans. Il est en compétition pour le « Wildlife photographer of the year » qui récompense les plus belles photos naturalistes au monde, dans la catégorie 11/14 ans.

Par Isabelle Girardin

Du haut de ses 12 ans, Gauthier Poiret est (déjà) photographe animalier. Il est tombé dedans dés sa naissance, avec un pére, photographe animalier et une mére, professeur en biologie canine et féline.

Ce jeune collégien est inscrit au concours de la plus belle photo animaliére de l'année au monde : le "wildlife photographer of the year".
 

Participation à la plus prestigieuse compétition au monde 

 

Créée en 1964, cette compétition est co-dirigée par le Muséum d'histoire naturelle de Londres et la BBC. Gauthier Poiret concourre dans la catégorie 11-14 ans avec 2 de ses photos, retenues parmi les 48 000

Son pére Fabien Poiret, photographe aussi, se dit fier de sa démarche : "Gauthier est un passionné. Je suis fier de son engagement. Fier de voir qu'il a le goût de la compétition aussi. Ce n'est pas la première fois qu'il se présente à un concours."

 


"Au début, j’ai juste accompagné mon père, pour le plaisir d’être dans la nature. Puis un jour, le déclic, j'ai pris son appareil photo et je ne l'ai plus laché", confie-t-il.

Dans sa tenue camouflage, il peut rester des heures à attendre l’animal. Ses 2 photos sélectionnées sont à son image : Deux renardeaux cachés dans les feuillages et un chardonneret élégant, espèce menacée par l’usage excessif des pesticides. 
 

Sensibiliser les autres jeunes à la disparition des oiseaux


Ce jeune photographe est plus qu'un amoureux de la nature, il cherche aussi à la protéger. "J'aime les animaux, leur beauté, leur mode de vie, leur intelligence pour s'adapter à leur environnement.

Soutenu par l'équipe pédagogique du collége du Bras d'Or d'Ecuires, cet élève de 5éme organise dans son collége, à partir du 20 mars, une expo-photos de 15 clichés d'oiseaux. Sa façon, à lui, de sensibiliser ses camarades au déclin progressif des oiseaux de nos campagnes.  "Des espèces menacées principalement par l’agriculture intensive et son utilisation irraisonnée des pesticides" rappelle Gauthier.

 


Son exposition sera présentée dans d’autres collèges : à Saint-Étienne-au-Mont et Aire-sur-la-Lys et peut-être au festival photo de Rambouillet. Ses projets : réussir à photographier un Hibou Grand-Duc puis un voyage en Slovénie, pour voir l’ours brun. Et pour l'avenir pas d'hésitation : "j'aimerai devenir Grand reporter pour National Geographic mais pour l'instant je dois réussir mes études  »

Les lauréats du "wildlife photographer of the year" seront connus le 15 mars.
 

Sur le même sujet

Interview d'Isabelle Tassin

Les + Lus

Les + Partagés