Cet article date de plus de 7 ans

La directive soufre inquiète les armateurs et le commerce maritime

Cette directive européenne imposera au 1er janvier 2015 d'utiliser un carburant moins polluant mais beaucoup plus coûteux. Par ailleurs, les armateurs devront faire des modifications moteurs des navires. 

La directive soufre soulève de nombreuses inquiétudes.
La directive soufre soulève de nombreuses inquiétudes. © France 3 Haute-Normandie
Le fuel utilisé actuellement pour remplir les réservoirs des bateaux contient jusqu'à 1% de soufre. Or une directive européenne, qui veut diminuer la pollution en mer générée par les bateaux, oblige dès le 1er janvier 2015 à utiliser un carburant dont la teneur en soufre ne dépasse pas 0,1%. Cela signifie pour les armateurs d'adapter les moteurs. 
Par ailleurs le type de carburant demandé entraînerait une hausse de 40% du pris d'exploitation d'un bateau selon les armateurs. Une très mauvaise nouvelle dans un secteur qui n'est pas épargné par la crise et qui craint pour les emplois.

Le gouvernement français a demandé à Bruxelles un réaménagement du calendrier. Un groupe de travail doit se réunir.

Voir le reportage ci-dessous de Danilo Commodi, Françoise Scholler et Anne-Laure Meyrignac 
Les interviews

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine mer