Neige et verglas : le point ce mercredi matin dans le Calvados

Publié le Mis à jour le
Écrit par LQ

Après la neige, qui s'est arrêtée de tomber mardi en fin d'après-midi, c'est le gel qui rend toujours compliquée la circulation dans le Calvados. 

Le Préfet du calvados a fait le point sur la situation dans le Calavdos ce mercredi matin. 

Météo : la sortie de crise n'est "pas pour demain"

Il n'y a plus de chute de neige depuis mardi en fin d'après-midi sur le département. Mais le gel est là ce mercredi matin et le département est toujours en vigilance orange "neige et verglas".
Des températures positives sont attendues dans l'après-midi mais ça ne suffira pas pour faire fondre la neige d'ici la fin de la journée. 

Rapatrier les naufragés de la route

Le Préfet a fixé dans les objectifs prioritaires de ce mercredi de terminer le rapatriement des automobilistes qui ont été coincés par la neige depuis lundi soir,  c'est à dire de les ramaener à leur domicile. 
Ce mercredi matin, il en restait moins d'une centaine dans les différents centres d'urgence (où ils ont passé la nuit de mardi à mercredi). 

Dégager la D7 et la RN 13

La RN 13 et la D7 (axe Courseulles-Caen) sont encore bloquées. Des moyens très importants sont engagés pour rendre accessibles ces deux "axes structurants" du département. 
Pour la RN13, les opérations se font en concertation avec la Préfecture de la Manche. 
200 pompiers vont arriver en renfort (de différentes régions de France). Des effectifs qui vont s'ajouter aux pompiers et aux militaires de la sécurité civile déjà déployés. 

Risques importants de toits effondrés

L'un des points qui préoccupent particulièrement la Préfecture, c'est le risque d'effondrement des toits plats. 
Mardi, le toit du hall 2 du Parc Expo de Caen s'est effondré, ainsi que celui du gymnase de Verson, et une partie du toit du Leclerc de Bayeux. 
Le Préfet alerte les particuliers du danger que peuvent représenter certains toits plats (abris de jardin par exemple). 
Plusieurs maires ont également signalé à la Préfecture qu'ils devaient vérifier certains toits des écoles. 

4800 foyers privés d'électricité 

4800 abonnés n'avaient  toujours pas de courant à 6 heures ce mercredi matin. Les secteurs "noirs" sont Douvres-la-Délivrande, la Suisse normande et Isigny-sur-mer. Lire le point "électricité" sur la Basse-Normandie

Une décision pour les écoles dans l'après-midi

Le Préfet décidera dans l'après-midi s'il maintient ou non la fermeture des écoles du département