Le Marité fait le plein de visteurs au premier jour de l'Armada

On ne l'avait pas vu à Rouen depuis l'Armada 2003. Le Marité fait partie des premiers bateaux à s'être amarrés le long des quais de Seine. En ce jeudi ensoleillé, les visiteurs ont profité du calme relatif pour grimper à bord. Et à en croire leurs témoignages, ils n'ont pas été déçus.

Venus en voisins de Rouen et des environs, de Lille, de la région parisienne, ou encore du Loiret, ils étaient nombreux à se presser devant le Marité en ce jeudi après-midi. La foule promise dès ce week end n'est pas encore arrivée et le dernier des terre-neuviers français est l'un des premiers à ouvrir son bord au public. Une aubaine pour ceux qui n'ont parfois qu'une journée pour découvrir ce trois-mâts, fleuron du patrimoine maritime français.


Les visiteurs envoutés par le Marité
Parmi les premiers visiteurs, les écoliers de CM2 de Louviers ont eu droit à une visite guidée. Juste avant de regagner la terre ferme, ils livrent leurs impressions. Une chose est sûre, ils se verraient bien en moussaillons, embarquant pour un grand voyage. Mais tous les enfants n'ont pas aussi bien retenu les explications... Comment s'appelle-t-il déjà ce bateau ?

Les écoliers ravis de leur visite
Parmi les sept personnes présentes à bord en ce moment, Mathieu est l'un des quatre matelots. Pour lui, il y a un véritable sens à naviguer sur ce trois-mâts dont l'histoire a débuté en 1921 sur les bancs de Terre-Neuve et qui revient aujourd'hui entièrement rénové.

Christian, matelot du Marité
Une fois les festivités de l'Armada terminées, le Marité reprendra la mer, pour une première halte à Roscoff avant de rejoindre, début août Paimpol et son festival de chants de marins.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armada grands voiliers voile mer
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter