• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Moins d’éleveurs au concours régional des bovins de boucherie de Forges-les-Eaux

© Stéphane L'HOTE / France 3 Haute-Normandie
© Stéphane L'HOTE / France 3 Haute-Normandie

Faire de la qualité coûte de plus en cher, surtout quand la consommation de la viande baisse

Par Richard Plumet

Rentable  ?

C’est au marché aux bestiaux de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime) qu’a lieu chaque année un  grand concours interdépartemental de gros bovins de boucherie. Pour les éleveurs  qui viennent présenter leurs animaux, remporter un prix (et sa fameuse plaque en métal) est l’assurance de vendre plus cher la bête primée.
Mais ce mercredi (28 août)  déception des organisateurs quand ils constatent que seuls 80 participants sont présents, contre 110 l'an passé.
Au fil des ans, les animaux haut de gamme, nourris avec des aliments de qualité et objets de beaucoup d’attentions se vendent de moins en moins.
C’est surtout  l’écart de prix de revient qui n’est plus assez important entre l’élevage haut de gamme et l’élevage standard. Une baisse de la rentabilité qui explique pourquoi de plus en plus d’éleveurs cessent leur activité et se tournent vers la culture des céréales.
A cela s’ajoute, en France,  une baisse régulière de la consommation de viande rouge…

VIDEO : le reportage France 3 Haute-Normandie de Pierre-Guillaume Creignou et Stéphane L’Hôte
28/08/2013_Moins d'éléveurs

 

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus