Parc éolien à Courseulles: les conclusions du débat public

Eolien offshore
Eolien offshore

Pendant quatre mois, les riverains ont pu donner leur avis, partager leur doute ou leurs espoirs sur cette alternative aux énergies fossiles ou nucléaires. Les conclusions de ce rapport ont été dévoilées ce mercredi.

Par Christophe Meunier

Au printemps 2012, le gouvernement Fillon avait attribué, à l'issue d'un appel d'offre, la réalisation de quatre parcs éoliens offshore: Saint-Brieuc, Saint-Nazaire, Fécamp et Courseulles-sur-Mer. Le consortium alliant EDF, Alstom et le danois Dong Energy s'eétait vu attribuer ces deux derniers sites. Dans le Calvados, le projet prévoit 75 éoliennes maritimes, d'une capacité de 450 megawatt, réparties sur un champ de 50 km2, à 10 km minimum des côtes.

Pendant quatre mois, les riverains ont pu donner leur avis et faire part de leur interrogations au cours d'un débat public organisé par la Commission nationale du débat public (CNDP). Au total: 16 semaines de débat, 11 réunions publiques rassemblant 1 742 participants et plus de 35 heures d'échanges. Tous les éléments recueillis doivent permettre d'éclairer le maître d'ouvrage sur les suites à donner au projet. Les conclusions de ce débat public sont dévoilées ce mercredi. Le maître d'ouvrage a maintenant 3 mois pour faire connaître les suites qu'il compte donner aux observations, remarques et recommandations exprimées durant ce débat.


De vives émotions chez les étrangers


Les participants au débat semblent majoritairement en faveur de la diversification des modes de production électrique et de la volonté de la France d'augmenter la part des énergies renouvelables. Sur le principe, le recours aux éoliennes est bien perçu. L'impact sur l'environnement, au sens large du terme, a suscité en revanche un grand nombre de questions. Si les photomontages réalisés par le maître d'ouvrage ont pu convaincre le public de l'intégration des éoliennes dans le paysage maritime, la proximité du parc avec les sites du Débarquement  a suscité de vives émotions notamment chez les étrangers : "Pour certains Canadiens, Britanniques et Américains, l'implantation du parc éolien constituerait une profanation de la mémoire", peut on lire dans le rapport publié par la CNDP. La compatibilité d'un tel projet avec la demande d'inscription des sites du Débarquement au patrimoine de l'UNESCO a également été évoquée. 

Les associations de protection de l'environnement semblent partagées sur ce projet. De nombreuses questions ont été posées quant à l'impact sur la faune et la flore. Le maître d'ouvrage n'a pas été en mesure d'apporter toutes les réponses, faute de ne "pas avoir encore conduit toutes les études". La nécessité d'un suivi scientifique lors de la réalisation du parc puis de son exploitation a été soulignée par les défenseurs de l'environnement.


Flou et ambiguïté sur l'emploi


L'impact économique du parc éolien a été l'autre sujet majeur abordé par les participants lors du débat public, à commencer par les retombées en terme d'emploi. La réalisation du parc devrait générer 400 emplois sur une durée limitée. Un centaine d'emplois seraient créés à Ouistreham pour la maintenance et le port Port-en-Bessin est pressenti pour assurer la réparation des bateaux. Mais le rapport de la CNDP note qu' "un certain flou et quelques ambiguïtés sont apparus en cours de débat sur le sujet de l'emploi". 

Si les professionnels du tourisme ont été relativement absents lors du débat, les pêcheurs ont en revanche fait part de leurs inquiétudes quant à l'impact de ce projet sur leur activité, une activité qui représente 2000 emplois en Basse-Normandie. C'est la préfecture maritime qui doit donner ou non l'autorisation de pêcher à l'intérieur du futur parc éolien. Elle se prononcera lorsqu'elle disposera "de tous les éléments de sécurité maritime nécessaire". Des études sont actuellement menées par le maître d'ouvrage. Les professionnels se sont émus des conséquences que pourraient avoir une interdiction d'exercer leur activité sur ce secteur.

Reportage de Catherine Berra et Jean-Michel Guillaud
Intervenant: Christian Leyrit, président de la commission nationale du débat public (CNDP)
DMCloud:104213
Parc éolien à Courseulles: les conclusions du débat public


Tous les documents relatifs au débat public sur le parc éolien sont disponibles sur www.debatpublic-eolien-en-mer-courseulles.org




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus