• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Marcilly : fusillé pour l'exemple, et mort pour la France

Le nom de Louis Lepenant a été ajouté dans le marbre du monument aux morts de Marcilly près d'Avranches / © France 3 Basse-Normandie
Le nom de Louis Lepenant a été ajouté dans le marbre du monument aux morts de Marcilly près d'Avranches / © France 3 Basse-Normandie

Louis Lepenant a été condamné à mort et passé par les armes le 10 décembre 1915 pour avoir abandonné la tranchée sous le feu de l'ennemi. 98 ans plus tard, son nom a été ajouté à la liste des enfants du pays tombés au combat sur le monument aux morts de Marcilly près d'Avranches.

Par Pierre-Marie Puaud

C'est une véritable enquête à laquelle s'est livrée la famille de Louis Lepenant, fusillé pour l'exemple, déshonoré à perpétuité. Depuis dix ans, il a fallu fouiller dans les archives, éplucher les moindres documents relatifs à la condamnation de ce jeune homme de 21 ans qui avait été incorporé à Granville lors de la mobilisation générale de 1914.

En 1915, Louis Lepenant est traduit devant le conseil de guerre pour abandon de poste et désertion en présence de l'ennemi. / © France 3 Basse-Normandie
En 1915, Louis Lepenant est traduit devant le conseil de guerre pour abandon de poste et désertion en présence de l'ennemi. / © France 3 Basse-Normandie


C'est ainsi qu'a pu être reconstituée l'histoire tristement banale de ce soldat, rendu fou par la mitraille : un jour de l'été 1915, dans une tranchée de la Marne, après plusieurs jours de pilonnage, Louis Lepenant pose son barda. Il quitte la tranchée. Ses camarades ont par la suite déclaré qu'il avait l'air "hagard. Il ne répondait pas aux questions".

Sur la foi de cette enquête historique, le conseil municipal de Marcilly a décidé d'ajouter son nom sur le monument aux morts de la commune. Ce n'est pas encore une réhabilitation, mais c'est déjà une reconnaissance, et pour ses descendants, un moment d'émotion.

Le reportage de Gwenaëlle Louis et Stéphanie Lemaire :

Fusillé pour l'exemple, mort pour la France

Intervenants :
Gérard Lepenant, neveu de Louis Lepenant
Jean-Pierre Ménage, mari de la nièce de Louis Lepenant
Michel Coupard, Adjoint au maire de Marcilly

Voir aussi sur le même sujet, cet article consacré aux prévenus des conseils de guerre de 1914-1918 sur le site de la Mission du Centenaire

A lire aussi

Sur le même sujet

Le coup de gueule des pompiers de Rouen

Les + Lus