A Evreux, l'équipementier Compin décroche un contrat de 75 millions d'euros en Algérie

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB / AFP

C'est une bonne nouvelle pour l'entreprise ébroïcienne qui fabrique notamment des sièges pour le TGV français.  

Le contrat a été signé avec la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) algérienne. Il porte sur la rénovation de 202 voitures de grandes lignes. Il s'élève à un montant de 75 millions d'euros sur quatre années.

"Il s'agit à la fois de la plus importante commande enregistrée par notre société au cours des cinq dernières années et de sa première commande massive à l'export", a déclaré Pierre Sainfort, patron du numéro trois mondial des sièges de train.

Grâce à ce contrat  une quarantaine d'emplois sur le site d'Evreux devrait être créée ou au moins pérennisée.   Compin, principal fournisseur pour les wagons construits par Alstom, affirme avoir déjà vendu 5 millions de sièges ferroviaires en France. Son bureau d'études, qui emploie une cinquantaine de personnes à Evreux,
a déposé deux brevets en 2013.

L'entreprise normande procède actuellement à la livraison de nouveaux sièges dans le cadre de la rénovation de 14 rames de l'Eurostar (Paris-Londres) et de 184 rames TGV pour la SNCF.

Les précisions avec Cédric Lepoittevin

durée de la vidéo: 00 min 58
Compin décroche un contrat en Algérie