Une reprise possible du site Vibratechniques à Saint-Valéry-en-Caux ?

Publié le Mis à jour le

L'usine a été fermée il y a un an. Aujourd'hui un entrepreneur privé propose de racheter les bâtiments et réengager les 49 employés licenciés.

Francis Pawak souhaiterait investir 700.000 euros pour redonner vie au site industriel de Saint-Valéry-en-Caux. Son entreprise confectionne des unités de stérilisation, notamment pour des produits médicaux. Le projet de ce chef d'entreprise est de reprendre les anciens salariés licenciés sur des fabrications différentes. Vibratechniques fabriquait du matériel haut de gamme de construction.

Mais seule condition, Francis Pawalk souhaite que la communauté de communes de la côte d'Albâtre rachète les bâtiments afin de lui louer pendant trois et quatre ans. Ce qui représenterait pour les collectivités une dépense de 1,5 millions d'euros.  La demande est donc à l'étude. Si le chef d'entreprise obtient une fin de non-recevoir, il implantera son site dans une autre ville.

Les explications dans le reportage ci-dessous de Grégory Archiapati et Jérôme Bègue avec les interviews de Francis Pawlak, directeur de FP Streichem, Gérard Colin, président de la communauté de communes de la côte d'Albâtre et Michel Fourneaux, secrétaire du CE, délégué syndical Force Ouvrière

durée de la vidéo: 01 min 55
Quel avenir pour Vibratechniques ?