GDE suspend 80 embauches en Normandie

Publié le Mis à jour le

La société Guy Dauphin Environnement (GDE) a annoncé vendredi le "gel du recrutement de plus de 80 personnes" en Basse-Normandie, "conséquence du blocage" depuis presque trois mois, du site de Nonant le Pin, dans l'Orne.  


Lors d'un CE extraordinaire , GDE a annoncé les mesures suivantes, retranscrites dans un communiqué :
 "GDE gèle le processus de recrutement de 72 personnes sur son site de Rocquancourt (Calvados) et de 12 personnes sur celui de Nonant-le-Pin" (Orne), a annoncé la société.
"A ces chiffres s'ajoute la remise en cause d'une vingtaine d'emplois indirects initialement prévus dans le cadre de l'exploitation de la plateforme de Nonant-le-Pin. L'entreprise suspend par conséquent le travail entrepris avec Pôle Emploi qui avait d'ores et déjà permis de recevoir 200 candidatures pour les postes ouverts", poursuit la société.
Enfin, "GDE a annoncé ce jour en comité d'établissement extraordinaire qu'elle va devoir prendre des mesures de chômage partiel pour une partie de son personnel sur son site de Rocquancourt. 16 postes sont concernés. Par ailleurs, GDE va mettre fin à 28 contrats d'intérim".

Rappelons que la société GDE est confrontée à une bataille juridique pour son centre de déchets, ouvert le 22 octobre dernier à Nonant-le-Pin, près du haras du Pin (Orne) mais bloqué depuis le 24 octobre par des opposants. Ces derniers redoutent une pollution des terres environnantes de réputation mondiale pour l'élevage de champions équins.

Avec 1 100 salariés en France et plus de 80 sites, GDE se présente comme le numéro deux du recyclage de déchets en France. Le siège de l’entreprise, Rocquancourt emploie 240 personnes.

Dans un communiqué, l'association d'opposants Nonant Environnement a dénoncé un "chantage à l'emploi" de la part de GDE.
"Nous demandons aux élus et aux parlementaires de la région d'intervenir auprès de GDE pour que ce comportement irresponsable soit sanctionné et dénoncé", a ajouté l'association.