Langrune-sur-mer : A 18 ans, il est dealer de coques

Publié le Mis à jour le
Écrit par LQ

Louis Haincourt fabriques des coques pour smartphones et les commercialise via un site internet baptisé "dealer de coques". Sa petite entreprise, créée il y a deux ans, est devenu une affaire rentable, et qui progresse. 

Pour lancer sa société en auto-entrepreneur, il lui a fallu attendre plus de deux mois. Car à l'époque, Louis n'avait que 16 ans, ce qui a quelque peu désemparé l'administration. Son cas, depuis, a fait jurisprudence.

Louis Haincourt a commencé par commander des coques pour iphone en Chine, et il les revendait.
Aujourd'hui, il les conçoit et les fabrique lui-même, pour plusieurs marques de smartphones, dans le garage de ses parents à Langrune-sur-mer, dans le Calvados.
Son créneau : proposer à ses clients des coques originales et moins chères que celles qu'on trouve dans les boutiques spécialisées. 
Il crée des visuels originaux, pour lesquels il dépose des brevets. Il est le seul salarié de sa petite entreprise, il fait tout lui-même, production, envoi des colis, maintenance du site web, service après-vente...
Le côté artisanal et "made in France" plaît aux clients de dealerdecoques.fr.

Louis se dégage un petit salaire, et continue à investir dans sa société, en achetant par exemple du matériel de pointe. 
Louis Harcourt développe son affaire à son rythme. Il ne veut pas qu'elle grossisse trop vite, et a bien conscience que son activité est encore fragile. 
Pour mettre toutes les chances de son côté, Louis Haincourt s'est inscrit à l'Ecole de Management de Normandie, pour renforcer sa formation de chef d'entreprise. 

Le reportage de Jérôme Ragueneau et Cyril Duponchel (ITW : Louis Haincourt, fondateur "Dealer de Coque")
durée de la vidéo: 03 min 18
Louis Haincourt, le dealer de coques