Cherbourg : l'Etat vend une partie de son domaine maritime pour l'extension du port

Publié le Mis à jour le
Écrit par LQ

Les papiers ont été signés ce lundi matin. L'Etat a vendu à l'autorité portuaire "Ports Normands Associés" la partie est de la rade de Cherbourg (317 hectares) pour réaliser l'extension du port dans le cadre du développement des énergies marines renouvelables. 

C'est une étape majeure du projet EMR (Energies Marines Renouvelables) à Cherbourg, dans la Manche. Cherbourg veut devenir la plate-forme industrielle de référence pour la construction d'éoliennes off shore et d'hydroliennes. 
Le projet prévoit d'installer une usine de production de pâles et de mâts, et un "hub" d'assemblage sur le port.
Pour cela, le quai des Flamands a été allongé, mais PNA avait aussi besoin de s'étendre sur les terres-pleins. Une extension de 39 hectares est prévue dans un premier temps sur le terre plein des Mielles.

Le Préfet a signé l'autorisation des travaux en décembre 2013 (après enquête publique), c'était la première condition. 
L'autre condition, c'est que l'Etat cède 317 hectares de son domaine maritime à NPA. La cession du domaine à une collectivité territoriale constitue une opération inédite en France. Sur les 317 hectares cédés, 304 sont "en eau", les 13 autres hectares sont une partie de la digue et du fort. 

"C’est l’aboutissement dé plus de deux ans de travail et de collaboration étroite entre les services de l’Etat, de PNA et de la Communauté Urbaine de Cherbourg pour mener à bien ce grand projet, indispensable pour le développement de la filière EMR", se félicite PNA (dont le président est Laurent Beauvais) dans un communiqué diffusé ce lundi.
Dans les locaux du cercle naval de Cherbourg, Danièle Polvé -Montmasson, Préfète de la Manche, le Vice-Amiral d’Escadre Emmanuel Carlier, Préfet Maritime de la Manche et de la Mer du Nord, Laurent Beauvais, Président de Ports Normands Associés, Michel Roulet, Directeur départemental des Finances Publiques et le Capitaine de Vaisseau Bruno Jeannerod, Commandant de la base de défense de Cherbourg, ont signé les actes administratifs relatifs à l’extension du port de Cherbourg en grande rade dans le cadre du déploiement de la filière Energies Marines Renouvelables (EMR).