• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Une école bloquée ce jeudi matin par les parents à Condé-sur-Noireau

Les parents d'élèves de l'école de la Varende ont protesté contre la fermeture d'une classe à la rentrée prochaine
Les parents d'élèves de l'école de la Varende ont protesté contre la fermeture d'une classe à la rentrée prochaine

L'école de la Varende à Condé-sur-Noireau fait partie des 65 établissements concernés par les fermetures de classe à la rentrée prochaine. Les parents ont protesté ce jeudi contre la suppression d'une des cinq classes de l'école.

Par CM

Une quarantaine de parents d'élèves ont bloqué ce jeudi matin l'école de la Varende à Condé-sur-Noireau. Dans la manifestation, Michel Jomat, ceint de son écharpe tricolore. L'adjoint au maire est venu faire part du soutien de la municipalité au mouvement de ces parents. Voilà deux ans, la commune a investi près de 150 000 euros pour refaire à neuf l'établissement. L'élu ne comprend pas la décision de l'inspection académique de fermer une classe à la prochaine rentrée: "C'est une aberration. La fermeture est pratiquement décidée depuis le début d'année alors que nous avons réusssi à avoir des élèves en plus et que les inscriptions ne sont pas terminées".

L'école de la Varende accueille une centaine d'élèves de sept niveaux différents (de la petite section de maternelle jusqu'au CM2) répartis sur cinq classes. L'établissement accueille régulièrement en plus, selon les représentants de parents d'élèves, entre 6 et 7 enfants de la communauté du voyage en cours d'année. La suppression d'une classe va mathématiquement augmenter le nombre d'élèves par classe, une situation que les parents n'acceptent pas et qui tombent, selon eux, au mauvais moment: "En même temps qu'on applique la réforme des rythmes scolaires qui va fatiguer les enfants, on va en plus diminuer la capacité d'encadrement et de pédagogie", estime Jean-Guillaume Valin, représentant des parents d'élèves de l'école Jean de la Varende, "Ce n'est pas le moment de faire des expériences sur nos enfants. Ce ne sont pas des rats de laboratoire". 

Pour ces parents, cette décision est génératrice d'exclusion, le contraire de ce que représente pour eux l'école. "Nous avons des enfants en situation de handicap dans une classe d'insertion scolaire. Ces enfants peuvent de temps en temps être intégrés, sur certaines sorties ou certains projets, à des cours classiques dans des classes standards. avec l'augmentation des effectifs, l'enseignant n'aura plus la capacité de s'occuper d'eux".

Les parents ont cessé le blocage en fin de matinée mais envisagent dés à présent de nouvelles actions. L'inspection académique n'a pas souhaité envoyé un de ses représentants ce jeudi matin, une décision que déploraient les manifestants et le représentant de la municipalité. Un rendez-vous a été pris pour le 4 juin prochain, un date jugée beaucoup trop tardive par les parents d'élèves qui estiment que la suppression de la classe sera alors irréversible.

Reportage de Thierry Cléon et Stéphanie Lemaire
Intervenants:
- Jean-Guillaume Valin, représentant parents d'élèves école Jean de la Varende Condé-sur-Noireau
- Michel Jomat, adjoint au maire de Condé-sur-Noireau

Une école bloquée ce jeudi matin par les parents à Condé-sur-Noireau

 

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus