Débarquement : Angela Merkel à Ranville, une belle leçon d'Europe

Angela Merkel s'est déplacée à Ranville à l'est de Caen pour se recueillir dans le cimetière. Avec la population, elle a, comme François Hollande plus tôt dans la journée, dépassé la simple commémoration pour réaffirmer les valeurs européennes.

Par Frédérique-marie Lamouret

Angela      Merkel, Chancelière d'Allemagne à Ranville, village de 1 600 habitants. Un cas de figure sur le papier fortement improbable. Ce n'est pas faire injure à cette jolie bourgade que de s'interroger ? Assurément ce serait méconnaître l'histoire. Ranville, l'une des toutes premières communes à être libérées par les parachutistes anglais dans la nuit du 5 au 6 juin. C'est aussi au delà un symbole. Un de plus direz-vous ? C'est vrai qu'en cette période de 70è commémoration du débarquement, des symboles, il y en a beaucoup. Mais en cette période où les codes et références des valeurs fondamentales sont quelque peu troublées, travailler sur les symboles n'est jamais superflu.

 / ©
/ ©

Donc Ranville est symbolique. Parce que son cimetière ne pratique pas la discrimination. Parce qu'il abrite des anglais, des français et des allemands, tous unis dans la mort, tous unis comme victimes de la guerre. Ranville également symbolique parce que ce bourg est jumelé avec un village allemand et un village anglais. Motten et Petworth. Parce qu'il décline les bienfaits de l'Europe à deux encablures des stigmates de la méconnaissance, de la haine et du repli sur soi.
A l'issue de la cérémonie officielle et en grandes pompes de Bénouville, Angela Merkel est donc venue accompagnée de Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères, avec  se recueillir et délivrer le même message que celui porté par François Hollande quelques temps plus tôt.

 / ©
/ ©

Elle est d'abord passée par la mairie s'est exprimée, puis a traversé à pied la place pour se rendre dans ce cimetière où comme dans tous les autres cimetières militaires de la région, s'alignent les tombes.

 / ©
/ ©

"Ranville est la ville où règne l'esprit de la réconciliation, les fondements mêmes de l'Europe. Parce ce que se connaître, c'est le ferment des amitiés personnelles, de la compréhension entre les peuples. Ranville une ville parmi les premières à être libérée mais à quel prix. Combien de nos jeunes ont ils perdu la vie ? Le 6 juin n'est pas une fin mais le début de la libération. C'est un jour où nous exprimons notre gratitude aux alliés de nous avoir libérés du nazisme."

 / ©
/ ©

Ranville était ce vendredi au soleil comme un joli bourg où quelques vétérans, bien que fatigués au bout d'une journée chaude et remplie de rendez-vous, s'étaient réunis auprès la Chancelière avec la même envie, sans distinction ni signes particuliers. En 2004, pour la première fois depuis la fin de la 2è guerre mondiale, Gerhard Schröder avait enfin, 60 ans après, tenu à reconnaître les victimes de l'armée allemande. 10 ans après, sans doute l'un des derniers rendez-vous avec des survivants, avec Angela Merkel, la visite a pris un tour différent. Une visite qui ressemblait à son recueillement : simple, au millieu d'une foule comme elle, respectueuse des autres.

 / ©
/ ©

Cliquez pour accéder à tous nos articles sur les cérémonies du DDay

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus