La municipalité de Trouville veut conserver des CRS pour surveiller la plage

Trois CRS sont déployés tout l'été à Trouville pour surveiller la plage
Trois CRS sont déployés tout l'été à Trouville pour surveiller la plage

Dans cette cité balnéaire du Calvados, 3 CRS viennent prêter main forte durant l'été aux 7 maîtres-nageurs mobilisés pour la surveillance de la plage. Ces forces de police sont en diminution depuis quelques années et leur recours a été épinglé en 2012 par la Cour des Comptes.

Par Christophe Meunier

Pas de casque ni de matraque ou bouclier, la tenue réglementaire est composée d'un maillot de bain et d'un tee-shirt. Mais il s'agit bien de CRS. Trois agents de ce corps de la police nationale sont affectés durant la période estivale à la surveillance de la plage de Trouville. Ils viennent épauler les 7 maîtres-nageurs civils mobilisés durant ces "grandes vacances". Épauler et compléter car ces agents ne se cantonnent pas à la surveillance de la baignade. "Les CRS sont importants sur nos plages pour assurer tout ce qui est sécurité, relationnel avec nos estivants", explique Jean-Pierre Auger, conseiller municipal délégué plage et sports. Les maîtres-nageurs n'ont pas de compétence de police et ne peuvent gérer certains comportements. La cité balnéaire peut accueillir entre 15 et 20 000 estivants le temps d'un week-end.

Les CRS ont commencé à être déployés sur les plages à la fin des années 50, d'abord sur les côtes bretonnes. Mais ces dernières années, ce dispositif tend à considérablement diminuer (722 en 2002 contre 471 en 2013, 126 plages surveillées en 2002 contre 99 en 2013). Trouville a ainsi vu ces effectifs diminuer de moitié. Les maires des communes s'en émeuvent. Cette réduction s'inscrit dans un contexte de rigueur budgétaire. Elle est également encouragée par la Cour des comptes qui, en 2012, estimait que ce dispositif de surveillance des plages ne devrait pas être financé par l'Etat mais par les communes. En août 2013, le syndicat de police Alliance, alors que les plages françaises faisaient face à une recrudescence des cas de noyade, avait dénoncé la diminution du nombre de CRS affectés à la surveillance estivale. 

Reportage de Stéphanie Lemaire et Charles Bézard
Intervenants:
- Thierry Launois, secrétaire national CRS UNSA-police
- Jean-Pierre Auger, conseiller municipal délégue plage et sports de Trouville

La municipalité de Trouville veut conserver des CRS pour surveiller la plage

 

Sur le même sujet

Les + Lus