• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Dieppe : les parents de Juliette prennent les choses en main face au handicap de leur fille

Juliette et ses parents Arnaud et Magalie / © Karima Saidi
Juliette et ses parents Arnaud et Magalie / © Karima Saidi

Juliette a 6 ans. Un sourire éclatant. Sa vie est bouleversée depuis une privation d'oxygène à sa naissance. Ses parents développent avec d'autres familles des écoles d'éducation conductive. C'est un médecin hongrois qui a élaboré une méthode pour améliorer la vie des enfants atteints

Par Sylvie Callier



Samedi à Dieppe, le Rotary a fait une vente aux enchères de vin au bénéfice de l'association "Solidarité enfants infirmes moteurs cérébraux", reconnue d'intérêt général. Un loto a lieu ce dimanche à Pont-et-Marais près du Tréport.

Les parents de Juliette et d'autres enfants atteints d'infirmité motrice cérébrale veulent faire progresser leurs enfants. S'asseoir, marcher. Ce sont des conquêtes pas des réflexes naturels.

A Maucomble, près de Forges-les-Eaux, l'association a ouvert en 2013 une "classe d'éducation conductive". Les enfants y répètent des exercices mis au point par un médecin hongrois. Ils permettent de compenser l'atteinte de certains parties du système nerveux, par d'autres "circuits".

Les parents financent eux-mêmes cette classe et la venue d'éducateurs spécialisés de Hongrie. 

Reportage de Karima Saidi et Judikaëlle Rousseau

Les parents de Juliette, handicapée, se battent pour développer l'éducation conductive









Sur le même sujet

Le Havre / Fise Xperience 2018

Les + Lus