Les accouchements suspendus à la maternité de la Côte Fleurie

L'un des derniers bébés nés à la maternité de la Côte Fleurie. Depuis ce lundi 20 octobre, les accouchements sont suspendus
L'un des derniers bébés nés à la maternité de la Côte Fleurie. Depuis ce lundi 20 octobre, les accouchements sont suspendus

L'Agence Régionale de Santé devait prendre sa décision sur la prolongation de l'activité accouchement le 30 novembre prochain. Le directeur de l'hôpital a décidé de ne pas attendre cette date pour "des impératifs de sécurité". Il manque des praticiens pour assurer le bon fonctionnement du service.

Par CM

Coup de théâtre à l'hôpital de Criqueboeuf. Le 2 octobre dernier avait lieu un comité extraordinaire de surveillance de l'établissement. A l'ordre du jour: l'avenir de la maternité. Un audit réalisé durant l'été par l'Agence Régionale de Santé (l'ARS) préconisait la suppression de l'activité accouchement. A l'issue du comité de surveillance, l'ARS avait finalement accordé un sursis de deux mois à la maternité, annonçant prendre sa décision le 30 novembre prochain. Moins de trois semaines plus tard, c'est la direction de l'établissement qui décide d'elle-même de suspendre cette activité.

Cette suspension est effective dés ce lundi 20 octobre. Dans un communiqué, l'ARS déclare "des impératifs de sécurité" ont motivé cette décision. "En dépit des efforts de l’établissement pour recruter les personnels médicaux nécessaires à une poursuite pérenne de l’activité et une demande d’appui auprès des maternités de recours du Calvados, la continuité des accouchements ne pourra être assurée dans les conditions requises".

Le coeur du problème: le nombre insuffisant de praticiens pour assurer le bon fonctionnement du service. Un obstétricien, un pédiatre et un anesthésiste à temps plein sont nécessaires pour préserver la sécurité et la qualité des soins. Jusqu'ici le service fonctionnait avec 5 agences d'intérim. "Nous recherchons toujours des médecins anesthésistes réanimateurs, notamment avec la polyclinique de Deauville. On pourrait peut-être mutualiser. Nous avons ce projet là", avance Jean-Jacques Vail, directeur du centre hospitalier de la Côte Fleurie, tout en expliquant qu'il est très difficile de recruter aujourd'hui, de façon générale, un spécialiste dans cette discipline.

La maternité de Cricquebeuf va donc à présent se concentrer sur les consultations (suivi de grossesse, après l'accouchement et suivi des nouveaux-nés). Pour les accouchements, les futurs mamans devront maintenant aller à Caen, Le Havre ou Lisieux. Avec cette baisse d'activité, le personnel craint une réduction des effectifs. La Direction de l'établissement estime que cette question n'est pas encore à l'ordre du jour et se donne 6 mois pour trouver un anesthésiste.

Reportage de Elise Ferret et Guillaume Le Gouic
Intervenants:
- Katlen Decelier, future maman
- Jean Jacques Vail, directeur du centre hospitalier de la Côte Fleurie
- Christine Jean, déléguée syndicale UNSA

Suspension des accouchements à la maternité de Cricqueboeuf


 

A lire aussi

Sur le même sujet

fermeture du dernier magasin d'aeromodelisme à Caen

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne