Une association se bat pour garder vivante la mémoire de la dernière demeure des morts

Depuis 2002, l'association pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine du Val de Sienne oeuvre notamment pour la protection des cimetières du Sud-Manche.

Un vrai temps de Toussaint ce dimanche sur le cimetière de Percy
Un vrai temps de Toussaint ce dimanche sur le cimetière de Percy
Au cimetière de Percy, Jacky Brionne est un peu comme chez lui. Il connaît chaque pierre tombale, chaque stèle et chacun de ses occupants. "Il y a des familles dominantes, comme les grandes familles", explique ce féru d'histoire, "Ici ce sont les vieilles familles de Marcilly".  Jacky Brionne a dressé l'inventaire du lieu.

Au sein de l'association pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine du Val de Sienne, il est un peu le spécialiste de la dernière demeure des morts. Et s'efforce de garder la mémoire de ces lieux vivante. "Un cimetière, c'est avant tout un lieu de mémoire et c'est un lieu d'art, il est nécessaire de préserver cela". Comme la sépulture d'une dame patronesse morte en 1858, prochainement restaurée pour près de 8000 euros en partenariat avec la commune. Cette collaboration a également permis de sauvegarder une dizaine de croix en fonte sur le cimetière de Percy. Dans le secteur, plusieurs monuments funéraires vont retrouver une nouvelle vie.

L'association a créée il y a six mois une fédération normande pour la sauvegarde des cimétières, une fédération qui regroupe aujourd'hui une quinzaine d'associations de la Manche. Elle souhaiterait à présent recruter dans le reste de la Basse-Normandie et chez nos voisins haut-normands.

Reportage d'Hélène Jacques et Mathieu Beaudouin

durée de la vidéo: 01 min 54
Une association se bat pour garder vivante la mémoire des cimetières



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine société