Cet article date de plus de 6 ans

La campagne détournée #DitesLeAvecNutella amuse les twittos

La pâte à tartiner Nutella fabriquée par Ferrero à Villers-Écalles, près de Rouen, fait l’objet d’un buzz sur les réseaux sociaux. La campagne de communication baptisée #DitesLeAvecNutella est devenue en 48 heures la cible des internautes avec des détournements de l'étiquette du produit.
© AFP
Sur le principe, la marque sur ce site invite les consommateurs à personnaliser puis à imprimer leur étiquette virtuelle d’un pot de Nutella. Histoire de "partager son enthousiasme"comme l’explique la marque. C’était sans compter sur la facétie et l’esprit gaulois des internautes qui de suite ont souhaité imprimer des messages décalés voir inconvenants.












Pour se prémunir de ce prévisible détournement d’image, la marque avait pourtant  “blacklisté“ des dizaines de mots-clefs. Les mots “malbouffe“, “huile de palme“, “cellulite“, “obèse“, “alcool“ mais aussi “connard“, “caca“ étaient ainsi proscrits. Tout comme, pour une raison moins évidente, le mot “Kindarena“ du nom du palais des sports de Rouen dont le partenaire officiel est Ferrero.

Du coup les détracteurs de la marque et les esprits retors redoublent de filouterie pour contourner les mots interdits en faisant appel aux nombreux synonymes dont regorge le Français. Le community manager de la marque a réagi avec humour en invitant retweetant "RT si tu as essayé de contourner les mots bloqués" 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réseaux sociaux internet alimentation