Ouistreham : problèmes autour du vote du budget

Le maire de Ouistreham Romain Bail ne comprend pas "la politique à l'ancienne" menée par l'opposition. / © France 3 Basse-Normandie
Le maire de Ouistreham Romain Bail ne comprend pas "la politique à l'ancienne" menée par l'opposition. / © France 3 Basse-Normandie

L'opposition socialiste au maire de Ouistreham a souligné un vice de forme autour du délai entre les débats et le vote du budget 2015. 
Conséquence : le conseil municipal doit se réunir de nouveau mardi 7 avril et voter les grandes orientations deux jours plus tard. 

Par J.-B.P.

L'opposition emmenée par Raphaël Chauvois, PS, conseilleur municipal de Ouistreham et conseiller régional de Basse-Normandie a pointé du doigt une irrégularité dans le délai entre le débat du budget et son vote.
A l'origine, le budget a été présenté et débattu en conseil municipal le 26 janvier dernier. Son vote avait été programmé au 30 avril, soit dans un délai de deux mois et quatre jours. Or, la loi impose de ne pas dépasser deux mois. Il faudra débattre de nouveau et voter. 
Le maire Romain Bail a d'abord réagi sur Twitter : "Le seul problème : une opposition tatillonne qui n'a toujours pas accepté le changement !"
Avant d'apporter des précisions à notre rédaction : "Si la date du 30 avril a été décidée dans un premier temps, c'était pour ne pas tomber en plein milieu des Départementales. Des membres du conseil municipal étaient candidats ou suppléants".

Obligation de recommencer le débat autour du budget 
Selon Romain Bail, la préfecture a indiqué que si personne n'avait souligné ce point, le budget aurait été accepté tout de même, sauf si une quelconque démarche avait été effectuée pour invalider le budget. "Mais nous avons des impératifs, il faut respecter la date limite du 15 avril" a expliqué le maire de Ouistreham Romain Bail. 
Au final, le débat autour du budget se tiendra le mardi 7 avril à 9 heures du matin et son vote aura lieu, deux jours plus tard, le 9 avril à 9 heures du matin.  
"Les services administratifs sont remontés. A cause de cette manoeuvre de politique à l'ancienne, il faut réimprimer tous les documents et envoyer de nouvelles convocations. Cela monopolise les services administratifs pendant deux jours." a déclaré Romain Bail. 

Un budget en question pour l'opposition
Au-delà de la procédure, le budget pose question pour l'opposition. "Romain Bail souhaite faire des restrictions budgétaires mais il crée un service Europe avec l'embauche de deux chargés de mission, dépensent pour des voyages à Bruxelles et finance l'aventure du navigateur Yvan Bourgnon à hauteur de 25.000 Euros. Pendant ce temps, les associations voient leurs subventions diminuer de 10 % en moyenne" raconte Raphaël Chauvois. Avant d'ajouter : "Romain Bail fait des choix qui ne correspondent pas aux compétences de la ville et complètement incohérents."

Le maire de Ouistreham dénonce cette prise de position : "Il faut de l'ambition pour la ville, il n'y a rien de choquant dans la création d'un service Europe, les villes d'Hérouville ou Ifs ont bien un service de ce type. Et cela peut rapporter de l'argent à une municipalité. Un pré-projet de régate entre Ouistreham et Portsmouth vient d'être accepté par l'Europe et nous avons décroché une enveloppe de 30.000 Euros ." Avant de conclure : "Quand monsieur Chauvois est à la région, il se félicite des fonds européens et pour les Ouistrehamais, il s'y oppose, je ne vois aucune cohérence dans ce discours, moi je travaille pour l'avenir de la commune." 

Sur le même sujet

Carpaccio de maquereau

Les + Lus