120 places de parking en moins à Caen

Le projet de réaménagement de la place de la République retenu par la mairie de Caen / © JEAN-PAUL VIGUIER ET ASSOCIES
Le projet de réaménagement de la place de la République retenu par la mairie de Caen / © JEAN-PAUL VIGUIER ET ASSOCIES

C'est la fin du parking surface, place de la République à Caen. Il vient de fermer pour laisser place au projet de halle et d'espace commercial.

Par David Frotté

Il n'est plus possible désormais de se garer sur le parking en surface de la place de la République, à Caen

Cet parking comprenait 120 places de stationnement, elles sont supprimées.

En effet, le site va changer d'affectation dans le cadre du projet de redynamisation du quartier. Il est prévu d'y construire une halle et un espace commercial. Le parking souterrain, lui, est toujours en service.  

Réaménagement de la place de la république: itw du maire de Caen
La Ville de Caen avait lancé un appel à projet pour remodeler la place de la République, en plein centre-ville. Le projet retenu est dévoilé ce mercredi. Il comprend une halle gourmande, des commerces et des espaces de co-working répartis dans deux bâtiments vitrés. Interview de Joël Bruneau, le maire de Caen - E.De Miniac/D.Frotté

Dans le cahier des charges imposés par la mairie, il y avait l'obligation de proposer "une offre commerciale complémentaire (...) permettant d'accroître la fréquentation du centre-ville" comprenant notamment "une halle gourmande".

Cette halle gourmande se situe au rez-de-chaussée du "Triangle République", l'un des deux bâtiments vitrés composant ce projet et reliés entre eux par une passerelle au dernier niveau. Les trois niveaux situés au-dessus des commerces de bouche sont dévolus au "co-working" ou espace de travail partagé.

Réaménagement de la Place de la République à Caen: le projet retenu par la mairie


L'autre bâtiment, plus imposant, est baptisé "Le Forum". Il doit accueillir 10 000 m2 de commerces, dont 70% de moyennes et grandes surfaces dans les secteurs de l'équipement de la maison, de la mode et du bien-être. "Il y a très clairement une orientation pour jouer la complémentarité avec le commerce existants", plaide Joël Bruneau, "notamment en offrant des surfaces que nous n'avons pas aujourd'hui en centre-ville (plus de 300 m2)". 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus