• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Son père a vite compris qu'Alexandre était une des victimes de l'attentat de Londres

Le Français, tué lors des attentats de Londres samedi soir, s'appelle Alexandre Pigeard. Il était serveur dans un restaurant, qui a été attaqué par les trois terroristes. Alexandre avait grandi en Normandie.

Par P.Latrouitte /L.A /AFP


Reportage P Latrouitte et E de Miniac 

Un jeune homme passionné d'electro

L'un des morceaux qu'il avait créé est intitulé PLAISIR ... car Alexandre était passionné par l'électro. Avec son collectif, il a joué dans les rues de Caen pour la Fête de la musique, il s'est aussi produit au festival Nordikt impact. Et pendant trois ans, il a mixé dans un club du centre ville, à raison d'une fois par mois.

Alexandre avait grandi sur la Côte de Nacre

Il y a quelques semaines, Alexandre est revenu en Normandie, sur la Côte de Nacre, où vit une partie de sa famille. Ses années-lycée se passent au CLE à Hérouville Saint Clair, où il décroche son bac. Il décide ensuite de travailler dans la restauration. Alexandre devient alors serveur dans quelques restaurants situés près du port de Caen.

Il était serveur à Londres pour parfaire son anglais

Et puis l'Angleterre l'attirait. Il traverse la Mer de la Manche et s'installe à Londres, où il devient serveur dans un restaurant français, situé près du borough market. Il vivait là-bas depuis neuf mois. Il sera tué le samedi 3 juin au soir par un terroriste, tout comme six autres personnes. Mardi 6 juin, les britanniques leur ont rendu hommage en respectant une minute de silence.

Il a été assassiné lors de l'attentat terroriste de Borough Market. L'un des tueurs l'a mortellement poignardé, alors qu'il était en train de travailler à la terrasse du Boro Bistro, où il était employé, explique son père Philippe Pigeard.
 

Son père a compris très vite qu'il faisait partie des victimes de l'attentat

"J'étais en train de regarder la BBC. J'ai reconnu les premières images du quartier", raconte Philippe Pigeard, qui se trouvait mardi à Londres pour récupérer la dépouille de son fils. " D'habitude, il nous envoyait tout de suite un SMS pour dire : "Papa, ça va".
Mais samedi soir, le texto ne vient pas. "J'ai appelé. Ca sonnait dans le vide. J'ai vite compris qu'il était concerné", se souvient le père, bouleversé. La confirmation du décès intervient "une demi-heure plus tard".


(Note : Pour respecter la volonté de la famille, nous avons choisi de ne pas vous montrer la photo de ce jeune normand)

Un Normand parmi les victimes de l'attentat de Londres - France 3 Normandie

Il s'appelait Alexandre. Il avait 27 ans. Il était parti à Londres et travaillait comme serveur au restaurant Boro Bistro, un établissement géré par un breton, Vincent Le Berre. Sa soeur, Lisa Le Berre raconte à l'AFP : "L'assaillant a attaqué au couteau les personnes qui étaient sur la terrasse".






A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus