Après 1 semaine d'occupation 24 heures sur 24, les parents d'élèves de Ver-sur-Mer toujours motivés

Depuis une semaine, les parents d'élèves occupent nuit et jour l'école de Ver-sur-Mer
Depuis une semaine, les parents d'élèves occupent nuit et jour l'école de Ver-sur-Mer

Depuis une semaine, l'école de Ver-sur-Mer est occupée nuit et jour par les parents d'élèves. Ils réclament la rouverture d'une classe supprimée le soir de la rentrée. Solidarité et détermination animent ce mouvement.

Par CM

"On a toujours le moral. Heureusement, c'est ce qui nous tient", déclarait ce mardi matin Maggie Idry, présidente de l'association des parents d'élèves de l'école de Ver-sur-Mer.  Et pourtant, les nuits ne sont pas toujours douces sous le préau de l'école entre les averses et "les papas qui ronflent". La semaine dernière, ces parents d'élève ont décidé de durcir leur action en occupant jour ET nuit l'école de leurs enfants.

Tout a commencé le jour de la rentrée. Le matin même, la nouvelle classe "promise" par la direction académique, selon les parents, est bel et bien ouverte pour accueillir, notamment, les enfants de la commune voisine, Asnelles, dont l'école a fermé avant les grandes vacances. Mais en fin de journée, la nouvelle tombe comme un couperet: la classe est supprimée. Très vite, la résistance s'organise.

Voilà donc deux semaines que les parents d'élèves se mobilisent pour réclamer la rouverture de cette classe qu'on leur avait promise. Et à en croire la représentante des parents d'élèves, l'unité et la détermination restent d'actualité. "La motivation est toujours là parce que les parents son derrière nous: ce ne sont pas 20 parents sur 100 mais 80 sur 100. Forcément quand on est porté par ça, on ne lâche rien et on tient bon, même le matin", explique Maggy Idry, "Notre force, c'est qu'on décide tous ensemble". Faute d'école, les parents se sont organisés ensemble pour assurer la garde des enfants.

Le reportage de Jean-Yves Gélébart et Cyril Duponchel


Les parents d'élèves ont rencontré à deux reprises l'inspection académique. Cette dernière leur a fait trois porpositions dont ils ne veulent pas entendre parler (Voir ci-dessous).

La direction académique s'explique sur les fermetures de classe dans le Calvados

Dans certaines écoles du Calvados, la rentrée a été perturbée par des suppressions de classes. Alors qu'un blocage a toujours lieu à Ver-sur-Mer et à la veille d'une grande mobilisation jeudi à Hérouville, la direction académique explique pourquoi ces classes ont dû fermer.

 









Sur le même sujet

A Evreux un festival du film d'éducation

Près de chez vous

Les + Lus