A Bayeux, les commerces indépendants veulent croire au succès des soldes d'hiver

Publié le
Écrit par CM et AFP
A Bayeux, comme dans toute la France, ce mercredi 12 janvier marque le coup d'envoi des soldes d'hiver
A Bayeux, comme dans toute la France, ce mercredi 12 janvier marque le coup d'envoi des soldes d'hiver

Les soldes d'hiver ont débuté ce mercredi 12 janvier. Dans le centre-ville de Bayeux, c'est un rendez-vous à ne pas manquer pour les commerçants indépendants. Et ce d'autant plus que le contexte sanitaire actuel semble peu propice à une frénésie d'achats.

Même s'il n'y a pas encore grand monde dans les rues Bayeux ce mercredi matin, Ophélie Chaurel est "au taquet". La commerçante passe un dernier coup d'aspirateur dans sa boutique de chaussures avant l'arrivée des premiers clients. Dehors, la météo est à l'exact opposé du sourire qui illumine son visage. Point de morosité ou de pessimisme chez la jeune femme qui a ouvert son magasin il y a seulement quelques mois. "J'ai fait une très belle saison. Les fêtes se sont très bien passées. Même les mois d'octobre et novembre étaient très bien. Décembre, ce n'était que du plus !" Pour autant pas question de louper "mes premières soldes". Il reste encore un peu de stock à écouler. "Janvier-février c'est quand même une grosse période. Les soldes, de toute façon, ça cartonne", veut croire la commerçante, "Je croise les doigts !".

Cet optimisme, Carole Huet, la co-présidente de l'association de commerçants Bayeux Shopping, le partage. "A cause de la météo, c'est assez calme mais on y croit. Sur quatre semaines, ça va le faire !" Là encore, le bilan des semaines passées semble staisfaisant. "On a bien travaillé pour la fin d'année et les gens ont voulu se faire plaisir. Il y avait une belle ambiance." Alors, dans sa boutique de prêt-à-porter, on ne bradera pas les soldes. "On commence entre moins 20 et moins 30% et on y va graduellement".

Ambiance moins euphorique

Dans la boutique de vêtements de Delphine Auger, l'ambiance est moins euphorique. "Le prêt-à-porter est toujours en première ligne en période de crise", juge la commeçante, "Nous avons démarré les ventes privées plus tôt que d'habitude et nous éespérons beaucoup des soldes pour rattraper une saison qui a été plutôt morose." Dans son magasin, les réductions débutent d'emblée à moins 40%. "Pour moi, c'est une première. En général sur mon créenau, le moyen-haut de gamme, on commence à moins 30% . Cette année, j'ai fait un effort supplémentaire pour parvenir à écouler mon stock". Et laisser place à la nouvelle collection en rayon.

C'est la deuxième année consécutive que les soldes d'hiver se déroulent dans un contexte marqué par la pandémie. En ce mois de janvier 2022, les contaminations explosent et les mesures récemment mises en place ne sont pas propices à la flânerie devant les vitrines. "L'inquiétude est forte, on voit que la décision de mettre tout le monde au télétravail a déjà eu un impact non négligeable sur l'afflux en boutiques, avec dans certains cas une fréquentation en baisse de 50% par rapport à l'année dernière", indique ainsi à l'AFP Florence Bonnet-Touré, la secrétaire générale de la fédération nationale de l'habillement (FNH). Selon un sondage sur le terrain conduit par la FNH à paraître prochainement, 8 commerçants indépendants sur 10 se disent inquiets pour la pérennité de leur activité commerciale en 2022,

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.