La tapisserie Game of Thrones est exposée à Bayeux, près de son modèle

© Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie
© Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie

Les scènes de la célèbre série télévisée ont été brodées sur un long ruban de tissu comme le furent celles marquant l'épopée de Guillaume le conquérant en 1066. Les fans de Game of Thrones y retrouvent l'univers qui les a fait frissonner devant la télé. A voir jusqu'au 31 décembre.

Par Pierre-Marie Puaud

"Ah, les noces pourpres sont là ! Qu'est-ce que j'ai pu pleurer... " Aurore renoue avec le fil d'une histoire qui l'a habitée des années durant. La tapisserie longue de 87 mètres a beau être assez éloignée de l'esthétique d'une super-production cinématographique, le fan de Game of Thrones y retrouve instantanément ses petits. "L'esprit est complètement là. Je suis bluffée". Aurore fait partie de ces privilégiés qui découvrent l'exposition en avant-première ce vendredi 13 septembre. Un vendredi 13. La date est un clin d'oeil au groupe des Treize. Il n'aura pas échappé aux adeptes de la série.
 
Aurore devant l'une des scène les plus violentes de Game of Thrones : la torture de Théon / © Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie
Aurore devant l'une des scène les plus violentes de Game of Thrones : la torture de Théon / © Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie


"On retrouve tout ce qui a fait qu'on a regardé la série : la peur, la surprise, la joie. Je suis impressionnée", ajoute Aurore. Elle tombe un peu plus loin sur une scène qui a marqué des millions de spectateurs à travers le monde. "Là, c'est quand Ramsey torture Théon. On retrouve bien la peur qu'on a eue devant l'épisode". Sur le ruban de tissu, les personnages ressemblent à s'y méprendre à ceux qui furent brodés il y a mille ans sur la tapisserie de Bayeux. Aurore, elle, se retrouve soudain projetée dans la saison 3.
 

Comme celle de Bayeux, la tapisserie Game of Thrones est un outil de propagande


Cette oeuvre monumentale a été tissée en Irlande-du-Nord, une contrée auto-proclamée Territoire de Game of Thrones. "Pendant dix ans, sur huit saisons, l'Irlande-du-Nord avec ses châteaux, ses falaises, ses paysages, a inspiré la série la plus regardée à travers le monde", précise fièrement Finola O'Mahony, la directrice Europe de l'office de tourisme d'Irlande. "Nous voulions préparer l'après Game of Thrones avec ce bel objet qui va laisser un héritage permanent".
 


La tapisserie Game of Thrones a été brodée à la main pendant de longs mois, en utilisant du lin provenant d'une des dernières filatures nord-irlandaises, le même que celui qui a servi à la réalisation des costumes de la série. Marc Henry, le responsable marketing ajoute : "nous avons choisi les scènes en fonction de leur notoriété sur les réseaux sociaux. Mais il y a un fil, une cohérence. L'histoire y est". D'ailleurs, le producteur HBO a eu son mot à dire.
 


Quelle ressemblance avec son modèle ? Le conservateur de la tapisserie de Bayeux prévient : "sur le fond, il n'y a aucune ressemblance. La tapisserie de Bayeux est un récit unique, en image. C'est ce qui a fait sa force. Aucun texte ne relate la conquête de l'Angleterre comme le fait la tapisserie. Tandis que Game of Thrones est une série de fiction qui s'appuie sur un livre. C'est un objet contemporain." Antoine Vernet est toutefois flatté par les références appuyées à l'oeuvre millénaire : "le lin, le ruban de 50 centimètres, les frises avec les personnages fantastiques. Et puis c'est un outil de propagande, comme l'était la tapisserie de Bayeux à l'origine".

La journaliste irlandaise Rebecca Black raconte sa découverte de la tapisserie sur Twitter :

 


L'investissement de Tourism Ireland n'est évidemment pas complètement innocent. Les fans de la série ont afflué en Irlande-du-Nord depuis la diffusion de la série. "Nous avons accueilli 350 000 visiteurs l'année dernière dont la motivation première était de retrouver les lieux de tournage" indique Marc Henry. Il s'agit désormais de ne pas faire retomber le soufflé. Un GOT Tour, préparé avec HBO (qui possède les droits de la série) devrait voir le jour dès l'année prochaine.
 
© Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie
© Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie


La tapisserie, qui intègrera les collection du musée national d'Ulster à Belfast, effectue son premier voyage. Elle est exposée à l'hôtel du Doyen où la tapisserie de Bayeux, son modèle, était encore visible après-guerre. Une mission secrète lui est confiée : donner envie au visiteur de se rendre illico à Cherbourg pour s'embarquer à bord d'un ferry à destination de l'Irlande. Le maire de Bayeux, Patrick Gomont, espère de son côté "un surcroit de fréquentation" avec cette exposition gratuite qui va se prolonger jusqu'au 31 décembre. Aurore est animée par un autre projet : "ça donne envie de revoir Game of Thrones".




 

Sur le même sujet

Banque alimentaire : l'importance des bénévoles

Les + Lus