• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Affaire Magalie Méjean : la jeune femme aurait été séquestrée selon un témoignage

Selon Martinique 1ère, certains témoins rapportent que Magalie Méjean aurait été séquestrée dans cette distillerie désaffectée. / © Martinique 1ère
Selon Martinique 1ère, certains témoins rapportent que Magalie Méjean aurait été séquestrée dans cette distillerie désaffectée. / © Martinique 1ère

Le 23 janvier 2014, le corps sans vie de la jeune Caennaise de 28 ans était retrouvé sur la commune de Basse-Pointe. Plus de deux ans plus tard, l'enquête se poursuit. Selon Martinique 1ère, un nouveau témoignage apporte une nouvelle piste.

Par F3Normandie avec Martinique 1ère

"Ce n'est pas une enquête qui nous a permis de faire jaillir la vérité tout de suite. On est dans un travail de longue haleine", déclarait en juillet 2015 Eric Corbaux, procureur de la République de Fort-de-France à nos collègues de Martinique 1ère. Plus de deux ans après la découverte du corps sans vie de Magalie Méjean, jeune Caennaise de 28 ans, l'enquête n'a toujours pas permis de faire la lumière sur sa tragique disparition. Selon nos confrères de Martinique 1ère, les enquêteurs exploreraient depuis quelques jours une nouvelle piste.

Le 18 décembre 2013, la disparition de Magalie Méjean est signalée à la gendarmerie. En vacances chez une amie en Martinique, la jeune femme est partie seule en randonnée et n'a plus donné signe de vie. Le 23 janvier 2014, son corps sans vie est retrouvé à flanc de falaise, à 20 mètres du sentier littoral sur la commune de Basse-Pointe. C'est à Ajoupa-Bouillon, une commune située au sud de Basse-Pointe, que l'affaire semble depuis quelques jours relancée. Les gendarmes ont récemment inspecté une distillerie désaffectée dans laquelle la jeune femme aurait été séquestrée.

© Google map
© Google map
En décembre dernier, la gendarmerie de Fort-de-France lançait un nouvel appel à témoins.  Un mois plus tard, le Procureur de la république Eric Corbaux révélait que la gendarmerie de Basse-Pointe avait reçu le 31 décembre un courier anonyme, "un courrier contenant des informations sur l'affaire Méjean et qui présentent un intérêt certain pour l'enquête en cours", expliquait alors le magistrat. Selon nos confrères de Martinique 1ère, cette lettre aurait suscité d'autres témoignages. Plusieurs d'entre eux viseraient les membres d'une même famille. Ces informations seraient sujettes à caution mais auraient permis de délier certaines langues.

Pour l'instant, les enquêteurs ne confirment aucune information. Mais plusieurs témoins ont été récemment auditionnés par les gendarmes. Interrogé par nos confrères de Martinique 1ère, Cédric Méjean, le frère de la jeune femme disparue, s'est dit "content que les éléments soient donnés aux enquêteurs". Néanmoins, le jeune homme ne peut s'empêcher de s'interroger: "Pourquoi les éléments ne paraissent que maintenant et pas au début de l'enquête."


Le reportage de nos confrères de Martinique 1ère :
Affaire Magalie Méjean: une nouvelle piste deux ans après ?

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus