Les agriculteurs défilent sur le périphérique de Caen à l'appel de la FNSEA et des JA

Départ du convoi de tracteurs pour le périphérique de Caen ce mardi matin
Départ du convoi de tracteurs pour le périphérique de Caen ce mardi matin

Les deux syndicats agricoles ont appelé leurs adhérents à une grande journée d'action nationale ce mardi 8 octobre pour dénoncer, notamment, le dénigrement dont serait victime leur profession. A Caen, les tracteurs ont emprunté le périphérique en milieu de matinée avant de gagner le centre-ville.

Par CM

Le 26 septembre dernier, Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, appelait ses adhérents à "bloquer les axes routiers de notre pays pour que le gouvernement apporte les réponses adéquates à la situation que vivent nos agriculteurs." Dans le Calvados, les agriculteurs se sont donnés rendez-vous à Caen. Plusieurs dizaines des tracteurs ont emprunté le périphérique avant de gagner le centre-ville, une petite opération escargot qui n'a pas trop gêné les usagers de la route, les véhicules agricoles circulant sur une seule file à bonne disatnce des uns des autres.
 
Les agriculteurs défilent sur le périphérique de Caen à l'appel de la FNSEA et des JA
Reportage de Perrine Ketels et Patrick Mertz

Le slogan de cette journée d'action : "France, veux-tu encore de tes paysans ?". "L'objectif, c'est de nous faire entendre, montrer qu'on existe, qu'on veut encore exister demain", explique Xavier Hay, le président de la FDSEA du Calvados, "On veut continuer à vivre de notre métier. Le but, c'est vraiment d'aller à la rencontre de la population."

Si le syndicat agricole et son partenaire, les JA, ont notamment le traité du CETA dans leur viseur, ils n'ont aussi qu'un seul mot à la bouche : agribashing, un concept qu'ils diffusent depuis plusieurs mois. "L'agribashing c'est un dénigrement permanent, notamment de la part des politiques, qui est repris dans la puissance médiatique", affirme Xavier Hay, "On se fait accuser de tous els maux de la sociétéalors que nous n'en sommes pas responsables ou seulement partiellement. Il n'y a plus de recours au raisonnement scientifique."

La défense du bien-être animal ou les arrêtés anti-pesticides sont ainsi des sujets qui provoquent des réactions épidermiques au sein des deux organisations. "Nous essayons de faire tout notre possible pour produire bien, local, proprement et malgré ça nous ne sommes pas considérés", se désole Henri Le Maître, céréalier, "Quelle ingratitude de la part des gens !"

LA FNSEA se fait tacler par la Confédération paysanne

Alors que la FNSEA et les JA défilent, la Confédération paysanne, elle, exprime son opposition "contre les opérations escargots sur les routes de l'hexagone". Le syndicat voit dans "l'agribashing" dénoncé par les manifestants une remise en cause de "l'agriculture productiviste portée depuis 60 ans par la FNSEA". 

 

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus