Cet article date de plus de 5 ans

Après un nouvel incident, le personnel des urgences du CHU manifeste

Le service des urgences de Caen en est à son 25ème jour de grève. Le personnel dénonce ses conditions de travail. Une manifestation était organisée ce mardi place de la mairie. La veille, un patient agité avait blessé une infirmière.
Manifestation ce mardi du personnel des urgences du CHU, un personnel qui en est à son 25e jour de grève
Manifestation ce mardi du personnel des urgences du CHU, un personnel qui en est à son 25e jour de grève © Thierry Cléon
La manifestation organisée ce mardi place de l'Hôtel de Ville à Caen était prévue depuis la semaine dernière. Le 29 juin dernier, les propositions de la direction pour améliorer les conditions de travail et assurer la sécurité des salariés ont été jugées insuffisantes par le syndicat UNSA. 

L'incident survenu ce lundi aux urgences de Caen n'a fait que renforcer la détermination du personnel, en grève depuis maintenant 25 jours : un patient de 17 ans, particulièrement agité, a nécessité l'intervention d'une dizaine de personnes. Placé en isolement, le jeune homme a réussit à se détacher, déclenchant une véritable course-poursuite dans l'hôpital. Une infirmière a été blessée dans l'incident.

Le récit de l'incident par Caroline Gerault, aide soignante
durée de la vidéo: 00 min 52
Incident au CHU de Caen: une aide-soignante témoigne

Pour la première fois depuis le début du mouvement, le personnel de jour gréviste n'a pas été assigné par la direction du CHU de Caen. Selon l'UNSA, le personnel de nuit a lui été réquisitionné au-delà de son service pour assurer les soins le matin et des patients ont été détournés vers d'autres service ainsi que d'autres établissements de santé de la ville. De son côté, la direction dément cette dernière information et indique que "la grève en cours n’a aucun impact dans la prise en charge des patients" et que "les Urgences du CHU fonctionnent normalement".

Ils étaient une trentaine ce lundi midi à dénoncer leurs conditions de travail devant la mairie de Caen. "On ne demande pas grand chose: on demande du personnel supplémentaire, on demande que la violence s'arrête aux urgences", explique Caroline Gerault, aide soignante. Les grévistes réclament des effectifs supplémentaires: un brancardier, une aide-soignante, une infirmière et un gardien pour la nuit.

Interview par Thierry Cléon et Manon Descoubès

durée de la vidéo: 01 min 24
Les conditions de travail aux urgences du CHU de Caen

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chu de caen santé société mouvement social économie social