Caen: 18 mois de prison ferme pour deux “passeurs” bulgares

Le tribunal correctionnel de Caen ce jeudi 8 juin
Le tribunal correctionnel de Caen ce jeudi 8 juin

Deux hommes de nationalité bulgare ont été interpellés dans la nuit du 5 au 6 juin à Ouistreham. Les douaniers ont découvert sept clandestins dans la camionnette conduite par l'un d'entre eux. Ils étaient jugés ce jeudi en comparution immédiate. 

Par CM

Dans la nuit du 5 au 6 juin, un homme de nationalité bulgare se présente au guichet de la Brittany Ferry à Ouistreham pour acheter un billet pour sa camionnette. L'individu, âgé d'une quarantaine d'années, s'informe également des tarifs de la compagnie pour un piéton et une voiture.

Quelques instants plus tard, un deuxième homme, toujours de nationalité bulgare, se présente au guichet et demande un billet pour traverser la Manche, un billet pour un piéton et une voiture, une décapotable rouge flamabnt neuve. Cette coïncidence met la puce à l'oreille des employés de la Brittany Ferrie qui contactent les douaniers.

Ces derniers découvrent, à l'intérieur de la camionnette conduite par le premier individu, sept passagers clandestins. Les trois adultes et quatre enfants, tous venus d'Afghanistan, sont dissimulés sous un faux plancher dans un espace très réduit (3 mètres de long sur 1 m 32 de large et 32 cm de hauteur). 

Une défense confuse et alambiquée

Deux jours après leur interpellation, les deux "passeurs" présumés étaient jugés ce jeudi en comparution immédiate à Caen. Leur défense confuse et alambiquée (l'unexplique s'être rendu en France pour acheter des pommes de terre, l'autre de l'éelctroménager) n'a pas convaincu le tribunal.

La veille de leur interpellation, les deux hommes étaient arrivés d'Angleterre à Calais. Ils racontent s'être rendus ensuite à Caen. Durant leur auditions, les passagers clandestins, eux, affirment être montés dans la camionnette à Paris et ne jamais avoir vu le chauffeur. La géolocalisation indique pourtant que la camionnette ne s'est jamais rendue dans la capitale.

D'autres élements (notamment de nombreuses conversations téléphoniques entre les deux hommes) ont convaincu le tribunal de leur culpabilité. Ils ont été condamnés ce jeudi à 18 mois de prison ferme et 10 ans d'interdiction du territoire français. 

Reportage de Jean-Yves Gélébart et Erwan de Miniac
Intervenante:
- Maître Pascale Le Cacheux, avocat de la défense

Caen: 18 mois de prison ferme pour deux "passeurs" bulgares

 

Sur le même sujet

fermeture du dernier magasin d'aeromodelisme à Caen

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne