Une étudiante d'Honfleur en stage au Congrès américain

© Page FB Lucile Simon
© Page FB Lucile Simon

Lucile Simon, étudiante de 23 ans à l'Institut d'Administration des Entreprises de Caen, par ailleurs ambassadrice de la Normandie pour la Paix, est en stage à Washington DC. Elle travaillera trois mois auprès du sénateur républicain de l'Etat de Georgie, Buddy Carter. 

Par Aurélie Misery

Lucile Simon vit un rêve étoilé !  Cette étudiante de l'IAE de Caen en Master management et commerce international franco-américain, elle a décroché un stage au... Congrès américain !  Elle y restera jusqu'au 8 décembre. 

Lucile devait travailler pour le sénateur John McCain. Mais disparu deux jours avant son arrivée, Lucile s'est vue réaffectée au sénateur républicain, Buddy Carter, qui préside par ailleurs un comité de vétérans.

Une sélection par étapes pour son stage

"C’est une de mes professeures qui nous a parlé du projet en cours", explique Lucile. "Il y a d’abord eu une présélection au sein de ma promotion par cette professeure. J’ai été sélectionnée pour la deuxième étape qui avait pour but de classer par ordre de préférence tous les élèves de master de Normandie qui avaient postulé. L’entretien s’est déroulé au Carré International. Un dernier entretien s’est fait sur Skype avec Eva Allouche la fondatrice de la French American Fund, la personne qui a créé tout le programme et qui m’épaule tous les jours avec son équipe.

Sur sa page Facebook, Lucile ne cache pas son enthousiasme sur son expérience à Washington DC: 

"On m’y offre des cours de grande qualité qui me permettent d’évoluer et d’apprendre à exploiter mes forces et mes faiblesses, on me permet de construire un réseau inégalable et même de faire un bowling à la Maison Blanche…"

Lucile nous fait même visiter le bureau du sénateur Buddy Carter :
 

Avant d'intégrer le Master franco-américain, Lucile avait déjà entamé un beau parcours, puisqu'elle avait effectué sa dernière année de licence à Loyola University, une université très réputée en Nouvelle Orléans.

Son projet professionnel : animer des conférences, travailler pour la Région Normandie ou l'Ambassade des Etats-Unis

Lucile essaie d’aller le plus souvent possible à des événements professionnels à Washington pour se former sur des cours qu’on ne voit encore que très peu en France dans les universités, du type “Le bonheur en entreprise”, “Comment trouver un mentor ou comment devenir mentor”, “comment se créer un réseau” etc. "J’aimerais une fois en France avoir la chance de moi-même faire des conférences sur ces sujets, pouvoir transmettre", explique Lucile. "Sur le court terme, je rêve de trouver un poste à responsabilités au sein de la Région et du projet Normandie pour La Paix pour lequel je suis en train de créer de nombreux contacts ici à DC. Sinon, j’aimerais aussi travailler au sein de l’ambassade des États-Unis, pour les échanges culturels ou les échanges étudiants".



 

Sur le même sujet

Les + Lus