• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pour Fabien Mercadal, le Stade Malherbe a “la dalle d'aller chercher une victoire”

Le coach du Stade Malherbe de Caen, Fabien Mercadal, en conférence de presse avant le match à Amiens
Le coach du Stade Malherbe de Caen, Fabien Mercadal, en conférence de presse avant le match à Amiens

Le Stade Malherbe de Caen aborde ce samedi à Amiens une série de matchs capitaux. Le club normand va affronter des concurrents directs au maintien. Après la qualification en Coupe de Frnace, Fabien Mercadal veut y croire.

Par CM

Fabien Mercadal le reconnait : la période que traverse le Stade Malherbe de Caen n'est pas la plus facile à vivre. Mais le coach a le cuir dur et les pieds sur terre. "De temps en temps, je me pose et je me rappelle qu'il n'y a pas si longtemps, je conduisais les minbus de mon club, j'allais arbitrer les 13 ans et je jouais avec l'équipe 3 pour qu'on ne puisse pas être forfait", explique-t-il,"Il y a un joli club (ndlr: Malherbe) avec des salariés. On ne peut pas se lamenter sur son sort quand on est entraîneur de foot. On se doit de tout donner, s'épuiser pour aider le club à se maintenir.

Pour le club normand, en panne de réussite, le maintien est justement devenu un sujet central. Et ce d'autant plus qu'il s'apprête à affronter en moins d'une semaine deux "voisins" du bas de tableau. Et pour le coach, la semaine a commencé mardi dernier à Bastia en Coupe de France. "On l'a bien commencé en termes de résultat, on a réussi tant bien que mal à se qualifier, maintenant il faut qu'on monte en puissance pour basculer du bon côté."
 

"Quand t'as faim, faut chasser"

Le premier rendez-vous c'est ce samedi, à Amiens, avant-dernier au classement, et l'une des rares équipes que les Caennais ont battu cette saison en championnat. Peut-être l'occasion de renouer avec la victoire. "Il y a un degré de frustration..., on a faim, on a la dalle d'aller chercher une victoire. Malgré la qualification, on n'a pas crié dans les vestiaires mardi soir. Les gars, ils n'attendent qu'une chose, c'est de gagner en ligue 1. Quand t'as faim de ça, faut chasser. On va chasser demain, en étant bien organisé pour pouvoir crier dans les vestiaires."

Puis viendra la réception de Nantes ce mercredi 13 février. "On a la possibilité de se rettrapper éventuellement mercredi avec un match à domicile face à Nantes qui va jouer dimanche et aura moins de récup'. Si on vient à faire un bon résultat à Amiens, on aura la possibilité de faire mal à cette équipe (...) On croit à la série."

Et pour parvenir à faire une série, Fabien Mercadal pourra compter sur trois retours. Le capitaine Prince Oniangué, blessé lors du match face à Toulouse le 18 décembre dernier, sera sur la pelouse à Amiens ce samedi. Tout comme Yacine Bammou et Saîf Khaoui, dispensés mardi dernier de Coupe de Frnace pour se ménager. En revanche, Yoël Armougom, touché récemment au ménisque, n'est pas encore prêt à rechausser les crampons.

Sur le même sujet

Armada : portrait de Samuel de Champlain

Les + Lus