Hamelin vend Canson et se recentre sur son métier de toujours

Le groupe Hamelin, l'un des leaders de la papeterie, pourrait supprimer une soixantaine de postes en Basse-Normandie
Le groupe Hamelin, l'un des leaders de la papeterie, pourrait supprimer une soixantaine de postes en Basse-Normandie

Le groupe normand basé à Hérouville Saint-Clair a vendu les papiers Canson à une société italienne. En se retirant du papier à dessin, Hamelin, qui sort d'une période de restructurations, se recentre sur ses activités historiques : les fournitures scolaires et la papeterie de bureau.

Par Pierre-Marie Puaud

Le groupe italien Fila a annoncé aujourd'hui le rachat de 100 % du papetier Canson, célèbre pour ses papiers à dessin, "l'entreprise la plus prestigieuse au monde dans le secteur de la production de papier à haute valeur ajoutée", claironne son PDG. Les papeteries Hamelin avaient engagé des négociations exclusives au printemps, et les syndicats de l'entreprises basée en Ardèche avaient émis un avis favorable à l'offre italienne qui valorise l'entreprise à 85 millions d'euros. 

Hamelin : 500 millions d'euros de CA et 2800 salariés dans le monde


Hamelin cède une de ses filiales, certes prestigieuse, mais qui était en difficulté ces dernières années. Canson a généré un chiffre d'affaire de plus de 100 millions d'euros l'année dernière. L'entreprise compte 450 salariés dont 261 en France, principalement en Ardèche. En octobre 2014, la direction avait annoncé vouloir supprimer 58 postes, mais le plan social a été suspendu après un mouvement de protestation des salariés.  Un plan de départs volontaires a été mis en place quelques mois plus tard.

En annonçant l'ouverture de négociations avec le groupe Fila au mois de mais, le patron d'Hamelin n'avait d'ailleurs pas caché que son groupe souhaitait ainsi se recentrer sur ses marchés prioritaires que sont les fournitures de bureau les fournitures scolaires incarnés par les marques Oxford et Elba. Contacté aujourd'hui, Eric Joan n'a pas souhaité faire d'autres commentaires. Les papèteries Hamelin ont mené d'importantes restructurations depuis 2013, marquées par les fermetures de trois usines et la suppression de 240 emplois en France. Avant la cession de Canson, Hamelin annonçait un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros. Le groupe normand compte 2800 salariés dans le monde.


 

Sur le même sujet

Les + Lus