Le Stade Malherbe de Caen souffre au Vélodrome: Marseille s'impose par deux buts à zéro

C'est Mitroglou qui a ouverte le score de la tête pour Marseille à la 36e minute face à Caen / © Christophe SIMON / AFP
C'est Mitroglou qui a ouverte le score de la tête pour Marseille à la 36e minute face à Caen / © Christophe SIMON / AFP

Le Stade Malherbe de Caen se déplaçait à Marseille pour la 9e journée de championnat de ligue 1. A l'exception des cinq dernières minutes, les Normands ont subi le jeu de leurs adversaires qui ont inscrit les deux but du match avant la pause.

Par CM

C'est un chiffre qui en dit long. Au bout de 25 minutes de matchs, les Marseillais affichaient 75% de possession du ballon. Sur son terrain, c'est clairement l'Olympique de Marseille qui menait la danse, la plupart du temps dans le camp de son adversaire. La deuxième meilleure attaque du championnat a multiplié les assauts sur les buts caennais durant cette première période avec notamment une la paire Thauvin-Payet en pointe particulièrement en forme ce dimanche. Mais c'est Kostas Mitroglou qui a ouvert le score à la 36e minute en poussant de la tête la frappe de Florian Thauvin décalé sur la droite. L'intrenational grec signe son troisième but de la saison en ligue 1.

Le même Thauvin est encore à la manoeuvre peu avant la pause. Sur un centre de Dimitri Payet, l'attaquant marseillais double la mise à la 45e minute et douche les espoirs normands en inscrivant son septième but de la saison. Les deux équipes se quittent à la pause sur le score de 2-0. 

La seconde période est un peu plus équilibrée. Crivelli (53e) puis Beauvue (58e) tentent leur chance face à Mandanda mais manquent de réussite, tout comme Thauvin (56e) dont la frappe dans la surface est contrée in extremis. Si l'OM se montre moins dangereux, il n'en domine pas moins la rencontre face à des Normands en panne de solution.

Dans les cinq dernières minutes, les Malherbistes semblent pris d'un sursaut d'orgueil et multiplient les offensives. Mais malheureusement pour les Caennais, ils ne seront pas récompensés de leurs efforts. finissent par payer. A la 87e minute, Tchokounté tente un ciseau retourné sur u centre de Guilbert mais le ballon passe juste au-dessus. Deux minutes plus tard, sur un corner,  Alexander Djiku marque au deuxième poteau. Mais le but est refusé en raison d'une main litigieuse. On en restera donc à deux buts à zéro pour Marseille.

Sur le même sujet

Octobre Rose : 13e édition de la Reinette à Belbeuf

Les + Lus