Cet article date de plus de 4 ans

Soutien aux entreprises et financement des trains: programme chargé au Conseil régional

Le Conseil régional de Normandie était réuni ce lundi en session pleinière à Caen avec un programme plutôt chargé: création d'une école de la deuxième chance à Hérouville, chèque éco-énergie pour els particuliers mais aussi aide aux entreprises en difficulté et le financement des Intercités.
Session pleinière du Conseil régional de Normandie à Caen, ce lundi.
Session pleinière du Conseil régional de Normandie à Caen, ce lundi.
Les ex Haut-Normands n'auront pas fait le déplacement à Caen pour rien ce lundi tant l'ordre du jour de la session pleinière était dense. au programme: la création d'une école de la deuxième chance à Hérouville prévue fin 2016 pour 150 jeunes de 17 à 30 ans sans qualification ni emploi, les fonds européens ou le dispositif chèque éco-énergie pour les particuliers (des aides régionales pouvant aller de 800 euros pour un audit énergétique jusqu'à 10 000 euros pour des travaux de rénovation thermique).

L'un des gros dossiers, cheval de bataille d'Hervé Morin depuis sa campagne, celui des trains Intercités. Ce lundi, un programme de 892,4 millions d'euros a été adopté pour les nouveaux Intercités en Normandie sur la période 2016-2023. La Région rappelle que c'est l'Etat qui doit s'acquitter des 720 millions d'euros que coûteront les nouvelles rames. "Cette autorisation de programme constitue une avance à la SNCF afin de maintenir le calendrier prévu et de garantir une livraison des premiers trains dès 2020. La Région sera remboursée par l’Etat, au fur et à mesure, dans le cadre d’un plan de remboursement d’ores et déjà établi", indique-t-elle dans un communiqué.

Autre dossier important, celui de l'aide aux entreprises. Avec la réforme territoriale, les régions récupèrent la compétence de développement économique autrefois dévolue aux Départements. Cet été, le dispositif ARME, pour Anticipation Redressement et Mutation Economique, a été activé pour une vingtaine d'entreprises et permit de sauver 1000 emplois, selon le bilan dressé ce lundi par le président de Région devant les élus, avant de faire voter un nouveau fond en partenariat avec la Banque Publique d'Investissement (BPI). 

Reportage de Caherine Berra et Gildas Marie
Intervenants:
- Sophie Gaugain, vice-présidente du conseil régional en charge du développement économique
- Nicolas Mayer-Rossignol, président du groupe Socialistes, Radicaux et Citoyens

durée de la vidéo: 01 min 20
Soutien aux entreprises et financement des Intercités au Conseil régional

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réunification de la normandie région normandie politique fusion des régions réforme territoriale