• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Surpopulation à la maison d’arrêt : le barreau de Caen tire la sonnette d'alarme

Selon le barreau de Caen, le taux d'occupation de la maison d'arrêt de Caen serait de 197% en ce mois de juillet 2019
Selon le barreau de Caen, le taux d'occupation de la maison d'arrêt de Caen serait de 197% en ce mois de juillet 2019

Dans un communiqué, les avocats caennais dénoncent les conditions de détention à la maison d'arrêt de Caen. Selon eux, le site accueille près de deux fois plus de détenus qu'il ne peut abriter.

Par CM

En plein coeur de l'été et alors que Météo France annonce une nouvelle vague de fortes chaleurs la semaines prochaine, le barreau de Caen tire la sonnette d'alarme quant aux conditions de détention au sein de la maison d'arrêt de Caen. Selon ses chiffres, le site accueillait le 11 juin dernier 432 détenus pour 222 places. "Il est impossible de considérer qu’un tel taux d’occupation permette des conditions de détention respectant la dignité humaine", affime l'ordre professionnel des avocats caennais qui dénonce "une dégradation des conditions de détention (qui) porte gravement atteinte aux principes de notre État de droit et compromet les objectifs de réinsertion et de prévention de la récidive."

Selon les avocats, cette situation pourrait être évitée. Le barreau de Caen déplore en effet "un manque de recours aux mesures d’aménagement de peine, permettant notamment d’éviter des incarcérations pour des courtes peines" et "les mises à exécution de peines aménageables nonobstant les appels interjetés par les justiciables". Et se dit inquiet "des conséquences de cette surpopulation carcérals, tant pour les détenus que pour le personnel pénitentiaire."

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus