Sylvain Jouanneau peut-il être à la fois victime et auteur de la disparition de son fils Mathis, à Caen en 2011 ?

Depuis son procès en 2015 pour enlèvement et séquestration de Mathis, Sylvain Jouanneau n'a plus revu les juges / © Stéphane Geufroi/Maxppp
Depuis son procès en 2015 pour enlèvement et séquestration de Mathis, Sylvain Jouanneau n'a plus revu les juges / © Stéphane Geufroi/Maxppp

Ce mardi 1er octobre 2019 les juges ont une nouvelle fois entendu Sylvain Jouanneau, condamné en 2015 à 20 ans de réclusion pour l'enlèvement et la séquestration de son fils en 2011. Il souhaite être partie civile dans l'instruction pour homicide qui commence. L'avocate de la maman s'y oppose. 

Par AH avec Aurélie Misery au tribunal

Cette nouvelle audition devant la justice du père de Mathis fera t-elle avancer l'enquête sur la disparition du petit garçon, aujourd'hui devenu adoslescent ?
 
Sylvain Jouanneau, condamné au terme d’une première instruction pour enlèvement et séquestration,
peut-il rester partie civile dans la deuxième instruction, celle ouverte quelques années après pour homicide ? / © AM
Sylvain Jouanneau, condamné au terme d’une première instruction pour enlèvement et séquestration, peut-il rester partie civile dans la deuxième instruction, celle ouverte quelques années après pour homicide ? / © AM


C'était l'espoir de certains. Mais le père de Mathis n'a rien dit sur l'endroit où il a laissé son fils en 2011. Depuis 8 ans il se tait, et il continue.

Sylvain Jouanneau, condamné en 2015 à 20 ans de réclusion pour l’enlèvement et la séquestration de son fils Mathis s'est donc retrouvé, ce mardi 1er Octobre 2019, à nouveau devant la justice mais pour demander à être partie civile dans la nouvelle instruction en cours, cette fois pour homicide.

C'est ubuesque. Il ne peut pas se prétendre victime de la disparition de son fils alors qu'il a été condamné en 2015 à 20 ans pour l'enlèvement et la séquestration de Mathis. Il ne peut pas être à la fois victime et auteur de cette disparition? Sa demande est irrecevable (Aline Lebret, l'avocate de la maman de Mathis, Nathalie Barré) 


Le reconnaitre partie civile, pour la Cour d’appel de Caen, c'est autoriser Sylvain Jouanneau à se voir restituer certains scellés et lui laisser accès aux pièces du dossier, à l'avancée de l'enquête.
Une chose inacceptable pour la maman de Mathis, Nathalie Barré :  "Où se trouve Mathis? C'est ce que je demande, moi." 
Ce 1er octobre 2019, la mère de Mathis, Nathalie Barré est au tribunal de Caen. / © AM
Ce 1er octobre 2019, la mère de Mathis, Nathalie Barré est au tribunal de Caen. / © AM
 

En visio-conférence


Muré dans son silence, le père de Mathis n'est pas venu "en personne" ce mardi au tribunal. A la surprise générale, il est finalement entendu par la chambre d'instruction en visio-conférence et n'a donc pas été extrait de sa cellule, comme prévu.  La demande avait été formulée au Procureur général bien avant l'audience.

Depuis sa condamnation en 2015, sylvain jouanneau est incarcéré à Val-de-Reuil, dans l'Eure. 
 

Père ou suspect ?


L'audience se tient à huis-clos ce mardi matin. Sylvain Jouanneau, en tant que père de l'enfant, peut-il être partie civile dans l'instruction en cours pour homicide (deuxième volet de l'affaire)  alors même qu'il a été condamé pour enlèvement et séquestration de Mathis? 

Sylvain Jouanneau en gardant délibérément le silence sur le sort de Matthis, n’a jamais aidé la justice dans la manifestation de la vérité.

Sylvain Jouanneau  qui n'a pas souhaité la présence de son avocate pour cette audience n'a rien laissé entendre sur le secret qu'il garde pour lui. 

"C'est comme ça depuis 8 ans. Il ne dira jamais rien pour nous faire souffrir.  Et je veux arrêter d'avoir à attendre des choses de lui" explique Nathalie Barré. "Si les juges ne lui donnent pas le statut de partie civile. Il sort de ce dossier. C'est tout ce que j'attends. "


Vidéo France 3 Normandie- Nathalie Barré, la mère de Mathis au tribunal après cette audience à huis-clos :
 
"Monsieur Jouanneau n'a pas avancé dans son esprit. Il tourne en boucle tout le temps. que ce soit en 2015, 2016, 2018... On entend toujours le même discours. C'est toujours la faute des autres et c'est jamais la sienne. Il est vicitme de tout ça en fait ? Mais c'est incroyable on entend toujours les même discours au bout de huit ans, en fait !"
Nathalie Barré : "avec lui c'est toujours la faute des autres"



Le délibéré sera rendu dans quelques semaines, le 29 octobre prochain. 

Sur le même sujet

Nathalie Barré : "avec lui c'est toujours la faute des autres"

Les + Lus