• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Victime d'un vol, le principal groupe de supporters caennais jette (temporairement) l'éponge

Les supporters du Stade Malherbe de Caen le 24 avril 2016 lors du match contre Guingamp
Les supporters du Stade Malherbe de Caen le 24 avril 2016 lors du match contre Guingamp

Dans un communiqué publié ce samedi, le Malherbe Normandy Kop (ou MNK 96) annonce se mettre "en sommeil". Le principal groupe de supporters a pris cette décision après s'être fait voler une partie de son matériel.

Par CM

C'est un Stade Malherbe affaibli qui disputera jeudi prochain son premier quart de finale de Coupe de France depuis 20 ans. Le club normand sera amputé de plusieurs de ses joueurs (Vincent Bessat, Youssef Ait Bennasser, Damien Da Silva ou Adama Mbengue), retenus à l'infirmerie. Mais aussi de ses soutiens dans les tribunes ou du moins de son principal groupe de supporters, le Malherbe Normandy Kop (ou MNK 96).

Ce ne sont pas les dernières contre-performances de leur équipe qui ont poussé le MNK 96 à se mettre "en sommeil" mais un vol dont il a été récemment victime. Dans un communiqué publié ce samedi sur sa page Facebook, le groupe de supporters raconte qu'une "une porte de la Tribune Borrelli (ndlr: au stade d'Ornano) a été fracturée" et que "les personnes ayant commis cette effraction ont dérobé notre bâchage (bâche domicile, bâche extérieure et calicots) ".

Rappelant que la bâche est "pour nous un élément symbolique sacré", le MNK 96 annonce qu'il n'organisera plus l'animation de la tribune Borrelli ni les déplacements à l'extérieur. Le groupe de supporters évoque "une décision ô combien difficile" qui "durera le temps nécessaire". Il appelle toutefois les l'ensemble de ses membres à "rester soudés" et à "continuer d'aller supporter le Stade Malherbe".



Le communiqué du Malherbe Normandy Kop


A lire aussi

Sur le même sujet

Graines de jardin 2019 à Rouen

Les + Lus