La ville de Caen met le paquet sur les mégots en s'équipant de boîtes à clopes

© boite@clope
© boite@clope

On appelle ça comme on veut : boîte à clopes ou cendrier citoyen. Alors que Bordeaux, Strasbourg et Pau ont déjà tenté l'expérience, la ville de Caen a décidé de partir en guerre contre les mégots de cigarettes jetés sur les trottoirs ou dans les caniveaux, de manière ludique. Pour une ville propre.

Par Alexandra Huctin

Ces grosses boîtes jaunes sont étonnantes et plutôt drôles : avec une question, style sondage et une réponse oui ou non.
Avant d'introduire son mégot, le fumeur devra donc réfléchir, s'interroger et prendre le temps de penser... à la pollution et le sens de son geste.
Bientôt la ville de Caen sera équipée de 4 exemplaires. 
Le projet a été soumis au vote ce 25 septembre en Conseil Municipal.

Les 4 premières boîtes achetées par la ville de Caen seront installées en centre-ville en novembre 2017 :  rue Écuyère,  place du Théâtre, près de la tour Leroy et quai Vendeuvre.

D'un jaune citron, tendance outre-Atlantique, cette bonne idée commercialisée par La boîte@clope  a déjà séduit de grandes villes très engagées dans le développement durable comme Strasbourg ou Bordeaux.

"Si l’impact environnemental d’un seul mégot de cigarette est négligeable, il a été produit 5600 milliards de cigarettes à filtres en 2002 et il en est attendu 9200 milliards à l’horizon 2025. On estime que 850 000 tonnes de mégots finissent dans la nature chaque année, soit le volume total du Mont-Blanc", explique Tree6clope, l'association qui commercialise cette Boîte à clopes. 

© boîte@clopes
© boîte@clopes


En complément la ville de Caen devrait également se lancer dans la distribution de cendriers de poche : 10 000 cendriers sont prévus pour cette opération de sensibilisation auprès des fumeurs. 

Le coût total de ce dispositif proprété pour la ville de Caen est estimé à un peu plus de 5000 euros.
Mais sachant qu'un mégot jeté dans la nature met quinze ans à disparaître, chaque "morceaux " gagné pour le recyclage est bien une victoire pour la planète. D'autres villes comme Paris ont choisi la mesure répressive : un mégot lancé sur la voie publique entraîne une amende de 68 euros. 

Sur le même sujet

Dans les coulisses avec les supporters du Football Club de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus