• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La ville d'Ifs retrouve un tableau disparu depuis plus d'un siècle

Huile sur bois de 1610 représentant le martyre de Saint-André, non signée. / © Ville d'Ifs
Huile sur bois de 1610 représentant le martyre de Saint-André, non signée. / © Ville d'Ifs

Cette huile sur bois datée de 1610 était accrochée dans l'église Saint-André jusqu'à la fin du XIXe siècle avant de disparaître mystérieusement. C'est un antiquaire du sud de la France qui a fait le lien avec Ifs. La ville a décidé de l'acheter.

Par Pierre-Marie Puaud

À dire vrai, il semble que personne à Ifs ne se souvenait de ce tableau, ni n'en connaissait l'existence. Il ne serait probablement jamais sorti de l'oubli sans le courriel adressé à la mairie, au coeur de l'été. "Dans son envoi il explique avoir acquis ce tableau auprès d’un châtelain Aveyronnais qui l’avait lui-même acheté en salle des ventes", raconte la ville d'Ifs dans un communiqué.

L'oeuvre est une huile sur bois non signée datée de 1610. Elle représente le martyre de Saint-André. Le seul détail qui permet d'en retrouver l'origine est une légende qui indique que le tableau est une commande de Gille le Got. "C’est en effectuant des recherches sur ce personnage que l’antiquaire découvre qu’il a été notamment prêtre à la paroisse de l’église Saint André de Ifs en Normandie, ce qui l’a motivé à contacter la commune."

Les services de la ville prennent attache avec celui du patrimoine au département du Calvados. Et l'enquête commence. Et c'est ainsi qu'on retrouve la trace de son passage dans l'église Saint-André. "Un certain chanoine Simon a en effet  laissé aux archives des descriptions précises et précieuses des œuvres d’art présentes à l’époque dans la paroisse. En 1885, il décrit parfaitement le tableau et sa légende. Lors de ses passages suivants en 1902, il ne fait plus mention du tableau qui a dû disparaître entre temps."

Cette huile sur bois quatre fois centenaire était semble-t-il sur le point de trouver preneur à l'étranger. La ville d'Ifs en a fait l'acquisition. Le communiqué ne dit pas ce que fut le montant de la transaction. Il est en revanche précisé que le maire de la commune se félicite "du retour inespéré de cette œuvre d’art au destin incroyable". Ce martyre de Saint-André "remarquablement bien conservé" sera bientôt exposé dans l'église. 





 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus