Le député Alain Tourret se défend face aux accusations de Médiapart

Le député Alain Tourret, mis en cause par Médiapart, maintient sa candidature.
Le député Alain Tourret, mis en cause par Médiapart, maintient sa candidature.

Ce mardi, nos confrères de Médiapart publiaient une enquête révélant que le député du Calvados avait usé de son indemnité parlementaire à des fins personnelles. Alain Tourret, soutien d'Emmanuel macron, se défend. Il compte porter plainte et maintient sa candidature aux législatives. 

Par CM et FB

Des places de cinéma, des parties de golf mais aussi une facture de près de 5 000 euros chez Darty ou des dépenses au Club Med lors d'un voyage avec son épouse au Sénégal, le député ex-PRG Alain Tourret aurait usé de son Indemnité Représentative de Frais de Mandat à des fins autres que l'exercice de son mandat selon Médiapart. L'enquête de nos confrères s'appuient sur "onze mois de relevés bancaires relatifs à son compte IRFM, répartis sur les années 2013, 2014 et 2016" ayant fuité sur la toile lors de l'affaire des "Macronleaks".


"Ce sont des dépenses que j'ai faites dans le cadre de mon activité de parlementaire", a expliqué Alain Tourret ce mercredi à Franck Besnier, "J'ai le sentiment d'être victime d'un acharnement absolument invraisemblable. Cet acharnement, je veux y mettre fin".  Le député du Calvados, candidat à sa succession dans la troisième circonscription avec l'investiture de La République En Marche, compte porter plainte et estime que sa candidature n'est "pas du tout remise en cause". 

Le député Alain Tourret répond aux accusations de Médiapart


Nos confrères de Mediapart indiquent dans leur enquête qu'après avoir contacté l'élu normand, ce aurait sollicité, la semaine dernière, l'avis du déontologue de l'Assemblée nationale. "Admettant plusieurs "erreurs d'imputation", Alain Tourret nous a fait savoir le 19 mai qu'il venait de rembourser plus de 16 000 euros", expliquent-ils, sans savoir "avec précision les dépenses qu'Alain Tourret a jugées urgent de rembourser".

Ces révélations surgissent alors que la future loi sur la moralisation de la vie politique est en cours d'élaboration, un sujet sur lequel Alain Tourret a conseillé Emmanuel Macron. "Pourquoi il y a -t-il une telle concentration de coups bas, de choses totalement inavoubales qui se font contre moi ? J'ai du mal à le saisir si ce n'est justement par mon lien avec le président de la République", accuse le député du Calvados.






Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Histoire de se balader BA Les cachots du Mont Saint Michel - novembre 2017

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne