Le dernier commerce de Montchauvet fait appel aux internautes pour survivre

Le bar-épicerie Le Moine joyeux a besoin de 5500 euros pour survivre. Un appel aux dons est lancé sur internet
Le bar-épicerie Le Moine joyeux a besoin de 5500 euros pour survivre. Un appel aux dons est lancé sur internet

Dans ce petit village du Calvados, le Moine joyeux, un bar-épicerie-restaurant, est le dernier commerce encore en activité. En proie à des difficultés financières, il est menacé de fermeture. Sa patronne a lancé un appel aux dons sur internet.

Par F3Normandie

Sandrine Lemoine a le sourire. Même si les temps sont un peu durs en ce moment. Son café-épicerie, le Moine joyeux, ouvert en 2006 va peut-être devoir baisser le rideau, définitivement. Mais elle veut y croire et ne manque pas d'énergie. La jeune maman, en plus de son commerce, s'occupe aussi de la salle des fêtes de la commune et a lancé, il y a 5 ans, un festival. Elle se démène pour maintenir de la vie dans ce petit village de moins de 400 âmes. Si le seul commerce de Montchauvet ferme, c'est encore un peu de vie qui va disparaître.

La patronne a déjà surmonté une année difficile en 2014. Mais son banquier se montre de moins en moins conciliant. Elle a donc décidé de faire appel à la générosité des internautes en lançant un appel aux dons sur la plateforme de financement participatif Kisskissbankbank, déjà utilisée par les madeleines Jeannette. Objectif: récolter 5500 euros (dont 500 euros de commission pour Kisskissbankbank). A deux jours de la clôture de la campagne, elle a récolté moins de 3500 euros.



Reportage de Rémi Mauger et Charles Bézard
Intervenants:
- Sandrine Le Moine, bar alimentation Lemoine Joyeux
- Michel Moisseron, maire délégué de Montchauvet

Appel aux dons pour sauver le dernier commerce de Montchauvet

 

Sur le même sujet

Les + Lus