• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La fin des négociations sur la coquille Saint-Jacques ?

© Gwenaëlle Louis / France 3 Basse-Normandie
© Gwenaëlle Louis / France 3 Basse-Normandie

"C'est la fin de partie, on leur a fait une proposition hier soir qui nous semblait déjà plus plus qu'honnête, c'était la proposition qu'on leur avait faite vendredi. On leur avait dit jusqu'à midi, on veut une réponse", déclare Hubert Carré, responsable du comité national des pêches.
 

Par L.A.

Les pêcheurs français viennent d'annoncer la "fin de partie" et l'échec des négociations avec leurs homologues britanniques autour de la pêche de la coquille Saint-Jacques en baie de Seine, à l'origine d'affrontements en mer.
    
Hier soir, le comité national des pêches avait lancé un ultimatum à son homologue britannique, qui n'a pas encore répondu. Des propositions "raisonnables et équilibrées" selon  Dimitri Rogoff, président du comité des pêches de Normandie : la pêche à partir du 15 octobre pour les petits bateaux et le 1er novembre pour les gros navires et un quota de poissons en compensations.

Alors quid de la réunion de Dublin de jeudi ? "Peut-être qu'on discutera de la saison prochaine, ce serait déjà pas mal" explique Dimitri Rogoff, pragmatique. La réunion de jeudi était prévue de longue date, la question de la coquille y a été ajoutée suite aux récents événements en mer. 

"On ne comprend pas bien les réactions des britanniques, entre la réunion de Londres où tout allait bien et celle de Paris où plus rien n'allait... Nous on est fermé à rien" conclut Dimitri Rogoff, président du comité des pêches de Normandie, "nous allons sans doute en discuter ce soir". A suivre...
 

A lire aussi

Le coup de gueule des pompiers de Rouen

Les + Lus