• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Observer des phoques à quelques kilomètres de Caen, c'est possible !

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
© PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Pas besoin d'aller jusqu'en Baie de Somme, pour observer les phoques. Et c'est la bonne période de l'année pour tenter l'expérience. Dans la baie de Sallenelles, des guides chevronnés vous font découvrir tout l'été leurs refuges. Des phoques, des vrais, de retour en Normandie !

Par Alexandra Huctin

L'embouchure de l'Orne est un havre de paix bien connu des promeneurs et amoureux de la Nature. On l'appelle aussi la Baie de Salenelles, du nom de la petite commune qui se niche au coeur du marais, à quelques kilomètres de la station balnéaire Merville-Franceville. 
Depuis peu de temps, une population de phoques y fait progressivement son retour. Bien sûr, rien à voir avec les colonies de la baie de Somme, mais c'est d'autant plus émouvant d'observer ces veaux-marins seuls ou à deux. 
Des phoques à quelques kilomètres de Caen


"Jusqu’au XIXe siècle, plusieurs centaines de phoques fréquentaient le littoral français. La chasse intensive, pour leur fourrure, a mené à leur disparition vers les années 1930. Aujourd'hui’hui, ils reviennent sur nos côtes", explique le Groupe Mammalogique Normand.

En Normandie, on a observé le phénomène dans la baie du Mont-Saint-Michel d'abord, puis plus bas, dans la baie des Veys. Mais depuis un an ou deux, la Manche n'est plus le seul département concerné. Les phoque sont désormais aussi dans le Calvados.
Et c'est dans l'estuaire de l'Orne, en face d'Ouistreham, qu'ils sont observés. Tranquilles et loin de l'homme. seul le promeneur peut les surprendre.
 
les phoques dans l'estuaire de l'Orne
Cette vidéo a été tournée en Décembre. L'été, dès la mi-juin, les phoques sont sur "leurs reposoirs", c'est à dire, sur le sol. 

Des groupes d'observation organisé chaque jour tout l'été

Le GMN ( Groupement Mammalogique Normand) organise suivant les marées, des balades d'observation, dans le respect de l'animal. 
"Entre juin et septembre. C’est à cette période que l’utilisation de « reposoirs » leur est indispensable. Ils peuvent y muer, reconstituer leur stock de graisse pour l’hiver à venir et également y mettre bas et allaiter leurs petits."
bien évidemment, il existe des règle pour ne pas déranger l'animal et respecter les mères qui, en prenant peur, pourraient abandonner leur petit.
Pour ne pas faire d'impair, être accompagnés de guide est essentiel. 
Et puis on vous apprendra à distinguer un phoque gris d'un phoque veau-marin, par exemple. 

Pour vivre ces sorties en Baie de Salenelles, contactez le GMN au  gmn@gmn.asso.fr

320 Quartier du Val, 14 200 Hérouville-Saint-Clair
Tél : 09 54 53 85 61

 
 

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus