• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Couvre-feu à Ouistreham : “Nous avons une montée en puissance d'une certaine agressivité”

La gendarmerie de Ouistreham. / © France 3 Normandie
La gendarmerie de Ouistreham. / © France 3 Normandie

Le maire de la commune, Romain Bail, justifie l'instauration d'un couvre-feu pour mineurs jusqu'au 4 décembre par l'existence de provocations entre des réfugiés et de jeunes habitants de la ville. Un point de vue que ne partage pas le collectif local d'aide aux migrants. 

Par CB

C'est une mesure forte. Romain Bail, maire de Ouistreham, a décrété un couvre-feu pour mineurs (de 22h à 6h) jusqu'au 4 décembre dans les rues de sa ville. L'élu justifie ce choix, qui est intervenu au lendemain d'une intrusion de migrants dans la gendarmerie de Ouistreham, au cours de laquelle un gendarme a été blessé. 

"Nous avons une montée en puissance d'une certaine agressivité à la fois du côté des migrants, mais aussi de jeunes ouistrehamais qui cherchent peut-être à se venger de certaines situations. L'idée consiste donc à protéger les mineurs de Ouistreham pour éviter que des violences ne s'emparent de la ville", explique Romain Bail. 

Un avis que ne partage pas le collectif d'aide aux migrants. "C'est une affaire qui a été gonflée. Ce ne sont pas les migrants qui sont les agresseurs au départ. Il n'y a pas plus d'agressivité maintenant qu'il y a un an", témoigne Pascale, membre du collectif. 
 

Couvre-feu à Ouistreham

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus