• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Deauville : quand le bâtiment va, tout va, comme Hervé Morin

Hervé Morin le président élu de Normandie devant les entrepreneurs des travaux publics et du bâtiment.
Hervé Morin le président élu de Normandie devant les entrepreneurs des travaux publics et du bâtiment.

Première sortie officielle du futur président de la Normandie réunifiée pour les professionnels du bâtiment réunis à Deauville.

Par France 3 Normandie

Première sortie de Morin pour les entrepreneurs
Monsieur le bientôt Président normand est pressé d'en découdre... Aux représentants des entreprises du bâtiment, elles aussi désormais unifiées sous une seule bannière, il est venu exposer ses priorités en matière économique... - France 3 Normandie


Reportage de J Ragueneau/ JM Guillaud. Interviennent Hervé Morin, président élu de Normandie, Alain Piquet président fédération française bâtiment de Normandie et Jean-Marc Piranda vice-président Medef Normandie.

Le président élu de Normandie est conscient du symbole. Sa première sortie après le choix des électeurs est pour les entrepreneurs normands. A Deauville, se célébrait la fusion des deux fédérations françaises du bâtiment haute et basse normandes. L'occasion était trop belle pour afficher les priorités économiques du mandat Morin. 
Le bâtiment en Normandie c'est 20 900 entreprises et artisans au total et 8,5 milliards de chiffre d'affaire. La commande publique représente dans ce secteur pas loin de 20% de l'activité du secteur. Depuis 2008, le secteur est en crise avec la suppression de 16 000 emplois. Selon l'adage, "quand le bâtiment va, tout va", l'inverse est vrai également. 
"La région ne subventionnera pas si l'Etat ne respecte pas un cahier des charges établi par la Région" précise Hervé Morin "La région imposera un cahier des charges favorisant l'apprentissage, le non recours aux travailleurs détachés et le contrôle de la sous-traitance". 
Le futur président veut également relancer le secteur des travaux publics grâce à un changement à 180° de la politique routière de la région "Fini, le temps où l'on a plus le droit de faire des routes avec les Verts à la région" et Hervé Morin de sortir ses plans "désenclavement de l'Orne avec la RN12, Flers, Granville-Avranches, Evreux, Fécamp et contournement de Rouen". 
Les patrons du bâtiment avaient le sourire en quittant Deauville.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le skipper havrais Charlie Dalin se prépare pour la Transat Jacques Vabre

Les + Lus