• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Lisieux : c'est officiel, les parents de Sainte Thérèse seront canonisés le 18 octobre

Louis et Zélie Martin, les parents de Sainte Thérèse de Lisieux, pourraient à leur tour devenir saints en octobre prochain.
Louis et Zélie Martin, les parents de Sainte Thérèse de Lisieux, pourraient à leur tour devenir saints en octobre prochain.

Nous nous en doutions depuis quelques mois, mais l'information est désormais officielle. Les parents de Sainte Thérèse de Lisieux, Louis et Zélie
Martin, seront canonisés le 18 octobre prochain. Une annonce faite par le Vatican, ce samedi 27 juin.

Par Pauline Latrouitte

Les époux Martin seront donc faits saints le dimanche 18 octobre. Ils seront le premier couple de catholiques à être canonisés comme tel. Le pape en a fait l'annonce "au cours d'un consistoire ordinaire public pour la canonisation des saints", affirme un communiqué du Saint-Siège.

  • L'attachement du pape François pour la famille Martin
Marie-Françoise Thérèse Martin, dite Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus, née en 1873 et morte en 1897, a été canonisée en 1925 et faite docteur de l'Eglise en 1997. Restée au Carmel, elle est cependant considérée comme la patronne des missions. Le Pape François a d'ailleurs confié porter un livre de Thérèse de Lisieux dans son sac de voyage.

Pourquoi les époux Martin vont-ils être canonisés ?

La canonisation des parents de "la petite Thérèse" est rendue possible par la guérison miraculeuse qui leur est attribuée d’une petite fille. Née prématurément, la petite Carmen, était atteinte de multiples complications qui mettaient sa vie en danger. Une hémorragie cérébrale très grave aurait pu entraîner des dommages irréversibles. Ses parents obtinrent sa guérison en priant Louis et Zélie Martin, qu’ils ne connaissaient pas, sur les conseils d’un carmel proche de Valence. Le 18 mars 2015, le Pape François avait reconnu authentique ce miracle attribué aux Bienheureux Louis et Zélie Martin.

Originaires d'Alençon, Louis Martin et Zélie Guérin, béatifiés en 2008, furent les parents de neuf enfants, quatre morts jeunes et cinq filles entrées dans la vie religieuse. Le pape François avait déjà vénéré les reliques des époux Martin lors du synode des évêques sur la famille en octobre 2014. 

Léonie Martin, soeur de Sainte-Thérèse en voie de béatification

Léonie Martin, soeur de Sainte Thérèse de Lisieux pourrait devenir sainte à son tour. L'ouverture du procès en béatification de Soeur Françoise-Thérèse a été officialisée le 24 janvier dernier au cours d'une messe célébrée au Monastère de la Visitation de Caen.

Béatification et canonisation

La béatification : est l’acte solennel par lequel le pape donne à une personne défunte le titre de « bienheureux » et reconnaît le droit de l’honorer (culte local). La béatification est généralement un préalable à la canonisation.
La canonisation :  est la déclaration par laquelle le pape, à la suite d'une longue enquête, inscrit un personnage au nombre des saints et autorise qu'un culte public lui soit rendu dans l'Église Universelle.

Reportage Rémi Mauger et Morgane Tregouet


canonisation des époux martin


  • Les festivités à Lisieux 
- Une Fête des familles du 10 au 12 juillet 2015, à la basilique de Lisieux
- Trois jours de pélerinage à Rome du 17 au 19 octobre
- Un pélerinage sur les lieux de sainte Thérèse à Rome du 16 au 20 octobre
- Le 18 octobre, les fidèles pourront suivre la canonisation en direct sur écran géant depuis la basilique de Lisieux.
- Le samedi 24 octobre sera marqué par un feu d'artifice le soir sur le parvis de la basilique de Lisieux.

Repères historiques

Louis Martin et Zélie Guérin se sont rencontrés sur le pont de Sarthe à Alençon et se sont mariés moins d’un an plus tard le 12 juillet 1858 à l’Hôtel de Ville, puis le 13 juillet à l’église Notre-Dame. De leur union sont nés 9 enfants, dont 5 filles ayant survécu et qui sont toutes devenues religieuses : Marie, Pauline, Léonie, Céline et Thérèse la cadette, plus couramment connue sous le nom de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus ou encore Sainte-Thérèse de Lisieux.

Louis et Zélie Martin ont vécu pendant 13 ans à l’horlogerie de Louis, située dans la rue du Pont Neuf et se sont installés au 50 rue Saint-Blaise toujours à Alençon à partir de 1871. Les époux Martin ont géré un atelier de dentelle au Point d’Alençon : Zélie faisait le délicat travail d’assemblage de la dentelle rapportée par ses employées, tandis que Louis se consacrait à la gestion de l’entreprise. En 1877, frappée par un cancer, Zélie Martin décède et Louis Martin choisit alors de déménager avec ses filles aux Buissonnets, dans la ville de Lisieux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus