Les footballeurs au grand coeur jouent à l'hôpital avec les enfants du CHU de Caen

Rémy Riou ( à gauche) et Anthony Gonçalves du Stade Malherbe Caen, tout sourire, avec les enfants qui ont joué avec eux dans les couloirs du CHU, dans le cadre de l'opération "sport à l'hôpital" / © A.HUCTIN/ francetélévisons
Rémy Riou ( à gauche) et Anthony Gonçalves du Stade Malherbe Caen, tout sourire, avec les enfants qui ont joué avec eux dans les couloirs du CHU, dans le cadre de l'opération "sport à l'hôpital" / © A.HUCTIN/ francetélévisons

Le temps d'une après-midi, des enfants hospitalisés au CHU de Caen ont pu briser la monotonie de leur quotidien. Comment ? En transformant le couloir de l'hôpital en terrain de foot...

Par Alexandra Huctin

Le couloir de l'hôpital est assez large pour se lancer dans un parcours santé : quelques cônes, quelques cercles et mini-buts et le tour est joué. 
Certes quelques passants se demanderont si c'est bien l'endroit. Mais après-tout, peu importe.

L'important dans ce couloir, à quelques pas de la chambre, c'est de sortir du "ronron" de l'hospitalisation. Un rythme bien trop sédentaire pour tous, les enfants en particulier.

"On leur dit pas trop d'écrans, pas trop de tablettes mais franchement, pas facile de faire autre chose", confie une maman toute heureuse de conduire sa fille à ce moment récréatif.

Le mouvement c'est la vie : la santé

"Quand je les vois là, ça me touche. Je suis papa et tonton, alors si ça peut les aider un peu, je viens dès qu'on me sollicite pour aider les enfants. Mais c'est eux les plus forts, franchement, ils m'impressionnent d'avoir toute cette énergie". A 33 ans, Anthony Gonçalves, le solide milieu du Stade Malherbe de Caen, n' a pas hésité une seconde à partager son temps avec les enfants. Dans moins de deux heures, il sera à l'entraînement, le vrai, avec son coach, mais de "bon coeur", il participe à cet échange. A ses côtés, son co-équipier gardien de but, Rémy Riou,la trentaine passée lui aussi.
 
Pas toujours facile la conduite de balle quand on est branchée à une machine, mais chacun son rythme : le principal c'est de bouger. Anthony Gonçalves est resté bienveillant, à chaque instant. / © Ahuctin/FranceTélévisions
Pas toujours facile la conduite de balle quand on est branchée à une machine, mais chacun son rythme : le principal c'est de bouger. Anthony Gonçalves est resté bienveillant, à chaque instant. / © Ahuctin/FranceTélévisions


"C'est important de rendre ce qu'on nous a donné. On a la chance d'être dans les meilleures conditions physiques, ce qui nous permet de pratiquer notre métier de sportif alors si être là, avec nous, leur donne un peu de bonheur, tant mieux", précise Rémy Riou, le portier caennais, connu pour son mental infaillible. 
 
Tenter une feinte au gardien su Stade Malherbe, un beau souvenir et véritable cours particulier inoubliable / © Ahuctin/FranceTélévisions
Tenter une feinte au gardien su Stade Malherbe, un beau souvenir et véritable cours particulier inoubliable / © Ahuctin/FranceTélévisions

 

Cette opération appelée "Tournée du sport à l'hôpital" a été organisée par l'association Premiers de Cordée et Positive Football. Il s'agit de la deuxième édition. 

La pratique d'une discipline sportive permet aux enfants non seulement d'oublier un temps la maladie mais également de gagner en confiance, de repousser leur limites et de s'amuser comme tous les enfants .  (Association Premiers de cordée) 

 
Le sourire d'une maman contente de voir sa fille sortir de sa chambre d'hôpital / © A.Huctin/FranceTélévisions
Le sourire d'une maman contente de voir sa fille sortir de sa chambre d'hôpital / © A.Huctin/FranceTélévisions

"Je trouve que l'on devrait généraliser ce genre d'activité. Monopoliser un couloir à une heure de faible passage pour leur permettre de se retrouver, avec un animateur et quelques ballons en mousse : ça devrait être possible tous les jours, non? ", se demande une maman qui est venue observer.  
Dans le service pédiatrique du CHU de Caen, cette activité n'est pas encore au programe. Un jour, elle le sera peut-être, grâce à des journées comme celles-là. 


Malherbe solidaire :  un lancer de Peluches à venir ce 22 novembre


À un mois des fêtes de Noël, le Stade Malherbe Caen organise une collecte de peluches lors de la réception du Mans FC ce vendredi 22 novembre (2019.
"Le club invite tous les supporters à se rendre au stade avec une ou plusieurs peluches afin de participer au lancer qui se déroulera à 15 minutes du coup-d'envoi de la rencontre. Une opération organisée en concertation avec la Ligue de Football Professionnel qui permettra à plusieurs associations Normandes de distribuer ces peluches à des enfants tout au long du mois de décembre."

Les peluches doivent être en bon état sans pile(s) et/ou système électronique.
L’accès au stade avec les peluches sera autorisé jusqu'à 19h45 uniquement
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus