Confinés, les Normands ne font pas plus de bébés

Certains avaient pronostiqué un baby boom en raison de l'effet confinement. Il semblerait que ce soir l'inverse  qui se produise. L'année 2020 a connu une forte chute de la natalité en France. La Normandie fait partie des régions qui subissent cet effet de plein fouet. Qu'en sera-t-il en 2021 ?

Le petit Axel est un des bébés caennais du confinement
Le petit Axel est un des bébés caennais du confinement © Guillaume Le Gouic

C'est l'heure des premiers calins pour le petit Axel. Né il y a quelques jours, le bébé est l'un des derniers de janvier à la polyclinique du Parc de Caen.

Une bonne nouvelle que les parents n'avaient pas forcément planifié il y a quelques mois. C'était fin avril, en plein confinement. 

 

On était tellement pris par l'actualité, le chômage partiel, tous les problèmes du quotidien liés au Covid, que du coup c'est arrivé sans qu'on y pense.

Marie, maman du petit Axel

Cette maman appréhendait de se retrouver dans un service débordé par les accouchements. Mais surprise, contrairement aux attentes, ici, les naissances se font plus rares en ce moment.

Ce sont des gens qui se sont projetés, qui ont peut-être été les moins impactés par l'inquiétude que peut générer la situation actuelle.

Bénédicte Jardin, coordinatrice du service maternité de la polyclinique du parc

L'effet confinement n'a pas joué de la même manière pour tout le monde. "Ceux qui sont là, ce sont ceux qui ont fait le choix d'être parents, pour la grande majorité", analyse Bénédicte Jardin, coordinatrice du service maternité de la polyclinique du parc. "Donc ce sont des gens qui se sont projetés, qui ont peut-être été les moins impactés par l'inquiétude que peut générer la situation actuelle. Ceux pour qui cette inquiétude a été extrêmement prégnante, eux au contraire ne se sont pas engagés dans la démarche d'une grossesse donc on les voit pas."

On a compté 1822 accouchements l'an dernier à la polyclinique du parc. 36 de plus qu'en 2019, "ce n'est pas significatif, on reste dans les mêmes ordres de grandeur depuis quelque temps."

 

Nous vous présentons ANDREA, le premier bébé de l'année 2021 né à la Polyclinique du Parc. Nous remercions ses parents...

Publiée par Polyclinique du Parc à Caen sur Lundi 4 janvier 2021

Des projets d'enfants reportés ou abandonnés

Dans ce service matenité, si le mois de janvier a connu une hausse des naissances (151), les prévisions de février sont nettement plus en berne (117 contre 148 l'an dernier). Loin donc, du baby boom attendu par certains, on estime que plus de la moitié des couples avec un projet d'enfant ont choisi de l'abandonner ou de le reporter l'an dernier.

En 2020, 740.000 bébés sont nés en France, soit 13.000 naissances de moins qu’en 2019 (– 1,8 %). Le nombre de naissances diminue chaque année depuis six ans. En 2020, il y a eu 79.000 naissances de moins qu’en 2014.

Mais la tendance pourrait n'être que passagère : les prévisions d'accouchements semblent repartir à la hausse pour le mois d'avril.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société famille