Coronavirus : polémique autour de la prise de température dans une résidence seniors de Buchy

Le dirigeant d’un groupement de logements privés non médicalisés prend l’initiative de contrôler régulièrement la température des personnes âgées pendant l’épidémie du Covid 19. Le fils d’une résidente dénonce une pratique dangereuse.
 

Prise de température pendant le confinement à la résidence seniors de Buchy
Prise de température pendant le confinement à la résidence seniors de Buchy
"Il entre dans les logements, sort un thermomètre frontal de sa poche, prend la température des locataires, remet le thermomètre dans sa poche, referme la porte et va dans le logement suivant ", raconte Marc Pinchon en parlant du président de la résidence seniors de Buchy dans laquelle réside sa mère de 92 ans.

"Il est juste propriétaire d’appartements"

Selon lui, il s'agit d'une pratique non autorisée et dangereuse. "Il se tient à moins d’1 mètre des résidents, il ne porte pas de masque et pas de gants… " poursuit-il en s’appuyant sur les images de la caméra de surveillance qu’il a installé dans le studio de 30m2 de sa mère.

"Je l’ai installé car il n’y a pas d’assistance « présence verte » (système de déclenchement d’alerte en cas de besoin) dans l’appartement, comme ça je peux voir ce qu'il se passe", confie-t-il avant de préciser qu’il est en conflit avec le dirigeant de cette résidence depuis longtemps.

"Je veux diffuser cette information afin de le stopper dans ses initiatives dangereuses. Il juste propriétaire d’un appartement et n’a aucun pouvoir, ni droit sur les locataires "
La résidence senior à Buchy
La résidence senior à Buchy © Google maps


"C'était pour combler l'abscence d'une auxiliaire de vie"

"Ce monsieur cherche par tous les moyens à nous nuire" répond d’emblée, Michel Martin, le responsable de la résidence de Buchy.

"Dans notre organisation tous les matins on visite les résidents avec les auxiliaires de vie de l’association AID 76 car ce sont des personnes âgées et donc on les surveille. Suite à l’arrivée de ce virus, on s’est doté d’un thermomètre digital pour prendre la température à distance et voir si tout va bien "détaille Michel Martin. "Si j’ai fait des relevés de température directement c’était pour combler l’absence d’une auxiliaire de vie ces jours-là"

"C’est moi personnellement qui ai pris cette initiative, heureusement qu’on l’a fait car vendredi dernier (20 mars), on a détecté un résident avec de la fièvre on a appelé le médecin qui l’a fait hospitaliser d’urgence. Si on n’avait pas fait ce geste il est évident qu’on aurait eu un décès à la résidence de Buchy. Ce monsieur est encore hospitalisé, il n’a pas le Coronavirus mais il a fait une pneumonie grave". Justifie le président de la SAS résidence seniors de Buchy.

"Lors de la prise de température je n’avais pas de masque car nous ne les avions pas encore reçu. J’ai utilisé du gel hydroalcoolique avant et après. Cette accusation est un prétexte pour régler des comptes " conclut Michel Martin.

Bienveillance et gestes barrières, les consignes données aux auxiliaires de vie

Dans cette affaire L’Agence Régionale de Santé précise qu’elle n’est pas habilitée à commenter le fonctionnement des structures privées non médicalisées. De son côté l’association AID 76 (Aide Intervention à Domicile), dont 2 auxiliaires de vie collaborent avec la résidence de Buchy pour dispenser les soins aux personnes âgées peu autonomes, affirme qu’elle n’a pas donné de consignes de prise de température systématique.

"En revanche si les résidents le demandent et qu’ils présentent des symptômes, il est important de contrôler la fièvre. C’est une question de bienveillance. Nos auxiliaires de vie respectent tous les gestes barrières et sont équipés de gants et de masques… même si l’approvisionnement de ces protections est parfois compliqué ". Conclut, Natacha Durand, la directrice adjointe de l’association AID 76.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société région normandie personnes âgées famille polémique